Archive for the ‘Les procédures’ Category

h1

SAS 9.2. : WARNING avec PROC SQL et l’option UNDO_POLICY=NONE

janvier 6, 2013

Depuis SAS 9.2, un nouveau WARNING apparaît dans la log quand le nom de la table SAS d’entrée est le même que le nom de la table SAS de sortie. Pour éviter ce message, l’option undo_policy=none est à ajouter dans l’instruction proc sql;. SAS support prévient néanmoins que l’usage du même nom en entrée et en sortie présente un risque et que l’option enlève l’avertissement mais pas le risque.

1. Le message dans la log

WARNING: CREATE TABLE statement recursively references the target table

 

2. Exemple

Ce code générerait le warning avec SAS 9.2 si l’option undo_policy=none n’était pas utilisée.

proc copy in=sashelp out=work;
   select class;
run;

proc sql undo_policy=none;
   create table class as 
   select name, age
   from class;
quit;

 

En savoir plus

Publicités
h1

Aller-Retour entre dataset et format catalog avec CNTLIN en CNTLOUT

décembre 29, 2012

Dans un précédent article, je parlais des deux méthodes pour créer des formats avec une procédure proc format, la première étant de taper toutes les values dans une instruction value, la seconde étant de stocker ces valeurs dans un data set et de les convertir en format avec l’option cntlin. Aujourd’hui, je souhaite revenir sur l’option CNTLIN et son pendant CNTLOUT pour passer d’un dataset à un format et pour passer d’un format à un dataset.

1. Créer une table SAS (dataset) type

Pour débuter créons un data set (table SAS) appelée POP avec 4 colonnes START, LABEL, TYPE et FMTNAME. Cette table contient les données pour deux formats : un format numérique et un format alphanumérique. Ces deux formats sont appelés GRP.

data pop;
length start $40 label $200 type $1 fmtname $32;
retain fmtane 'GRP' type 'N';
start='10';
label='Per Protocol';
output;
start='11';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='20';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='21';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
type='C';
start='PP';
label='Per Protocol';
output;
start='mPP';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='ITT';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='mITT';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
run;

S’il est possible de convertir de convertir le nombre 100 stocker dans une variable alphanumérique en numérique, il est impossible de convertir le mot ABC en numérique. Dans cet exemple on comprend mieux pour quoi START est toujours alphanumérique qu’il s’agisse dun format numérique ou alphanumérique.

2. Passer d’un dataset à un format catalog

A présent la procédure proc format convertit le data set en format catalogue. Le data set est situé dans la bibliothèque (library) WORK. Il n’y a pas besoin de préciser la bibliothèque de la table POP. Par défaut le format catalog s’appellera FORMATS et sera stocké dans la bibliothèque WORK. L’option LIB n’est pas utilisé.

proc format cntlin=pop;
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntlin=work.pop lib=work.formats;
run;

Le code proposé ci-dessus est uniquement là pour faciliter la compréhension. Sauf besoin particulier, la version simplifiée doit suffire.

3. Passer d’un format catalog à un dataset

Dans un second temps, je vous propose de convertir ce format dans un autre dataset.

proc format cntlout=pop2; 
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntout=work.pop2 lib=work.formats; 
run;

A vous de jouez avec les proc print et librairies pour voir la résultat.

4. Rappel sur le nom du format

Notez ici que le nom du format est au maximum long de 32 caractères en  SAS 9.1.3 / SAS 9.2  et limité à 8 caractères pour la version SAS 8.2. Pour être plus précis, on a 32 caractères pour un format numérique et 31 caractères pour un format alphanumérique en SAS 9.1.3 et SAS 9.2, SAS gardant un caractère pour le symbole dollar $. SAS 8.2 fonctionnait sur le même principe : 8 caractères pour un format numérique et 7 caractères pour un format alphanumérique. Si le nom du format était trop long en SAS 8.2, SAS le coupe à la longueur maximum. Ainsi les nom  ALPHABETA et ALPHABETI sont interprétés pas SAS 8.2 en FMTNAME=ALPHABET pour un format numérique.

Aller plus loin

h1

Protégé : Deux exemples d’usage de la syntaxe de l’ODS : PROC PRINT et PROC REPORT

juin 26, 2011

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : SAS 9.2 et PROC SORT : Quel est l’effet de l’option – sortseq=ascii (numeric_collation=on) ?

avril 10, 2011

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Répéter la valeur d’une variable sur chaque page avec ODS RTF

septembre 26, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Des options pour se débarrasser de WARNING de SAS 9.2

août 18, 2010

Avec SAS 9.1.3 et SAS9.2 de nouveaux warning apparaissent. En voici deux que vous pouvez faire disparaître dans le cas où ils ne reflètent pas un problème dans votre programme.

  1. Avec PROC SQL, je crée une nouvelle table du même nom que la table source.
  2. Dans un data set je réduis la longueur d’une variable

1. Utiliser le même nom de data set en entré et en sortie avec PROC SQL

Pour illustrer le sujet, je vais d’abord créer un data set appelé ONE avec deux variables X et Y.

data one;
x=‘A’;
y=‘B’;
run;

Ensuite je vais créer avec PROC SQL un nouveau data set du même nom ONE qui ne contiendra que la variable X.

proc sql;
create table one as
select x
from one;
quit;

Le message dans la log ressemble à ceci:
WARNING: This CREATE TABLE statement recursively reference the target table. A consequence of this is a possible data integrity problem.

Pour ne plus avoir ce message dans la log, ajouter l’option UNDO_POLICY=NONE

proc sql undo_policy=none;
create table one as
select x
from one;
quit;

Ce cas existe depuis SAS 9.1.3.

2. Réduire la longueur d’une variable dans une étape data

Une solution pour changer la longueur d’une variable est de définir sa longueur dans une instruction LENGTH avant de lire les données avec un SET par exemple.

Depuis SAS 9.2, si la nouvelle longueur est plus petite que l’ancienne un WARNING apparaît dans la log. Ceci est une bonne chose car cela vous permet de repérer d’éventuelles coupures (truncations) de vos données.

Dans certains cas cependant, vous savez pertinemment que le nombre de caractères dans données est au plus X et que dès lors elles ne seront pas coupées en réduisant la longueur.

Vous pouvez vous épargner le warning en encadrant votre étape data des options globales VARLENCHK=nowarn et VALENCHK=warm.

Je vous conseille d’appliquer cette option localement afin de pouvoir continuer à repérer d’autres coupures potentielles non prévues.

data two;
length x $32;
x=‘A’;
run;

data two_a;
length x $1;
set two;
run;

WARNING : Multiple lengths were specified for the variable x by input data set(s). This may cause truncation of data.

options varlenchk=nowarn;
data two_b
length x $1;
set two;
run;
options varlenchk=warn;

Notez cependant, qu’avec SAS 9.1.3 ou SAS 9.2, un warning apparaît dès lors que la variable est donnée dans une instruction BY. L’option VARLENCHK de SAS 9.2 ne vous enlèvera pas le warning. Je vous conseille donc de changer votre longueur au préalable si vous ne voulez pas ce WARNING.

data two_b;
length x $1;
set two;
by x;
run;

WARNING: Multiple lengths were specified for the BY variable x by input data sets and LENGTH, FORMAT, INFORMAT statements. This may cause unexpected results.

Lectures complémentaires :

h1

Protégé : Une option SAS 9.2 pour ODS PDF : répéter une valeur groupée sur plusieurs pages

août 3, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :