Posts Tagged ‘catalog’

h1

Aller-Retour entre dataset et format catalog avec CNTLIN en CNTLOUT

décembre 29, 2012

Dans un précédent article, je parlais des deux méthodes pour créer des formats avec une procédure proc format, la première étant de taper toutes les values dans une instruction value, la seconde étant de stocker ces valeurs dans un data set et de les convertir en format avec l’option cntlin. Aujourd’hui, je souhaite revenir sur l’option CNTLIN et son pendant CNTLOUT pour passer d’un dataset à un format et pour passer d’un format à un dataset.

1. Créer une table SAS (dataset) type

Pour débuter créons un data set (table SAS) appelée POP avec 4 colonnes START, LABEL, TYPE et FMTNAME. Cette table contient les données pour deux formats : un format numérique et un format alphanumérique. Ces deux formats sont appelés GRP.

data pop;
length start $40 label $200 type $1 fmtname $32;
retain fmtane 'GRP' type 'N';
start='10';
label='Per Protocol';
output;
start='11';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='20';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='21';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
type='C';
start='PP';
label='Per Protocol';
output;
start='mPP';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='ITT';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='mITT';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
run;

S’il est possible de convertir de convertir le nombre 100 stocker dans une variable alphanumérique en numérique, il est impossible de convertir le mot ABC en numérique. Dans cet exemple on comprend mieux pour quoi START est toujours alphanumérique qu’il s’agisse dun format numérique ou alphanumérique.

2. Passer d’un dataset à un format catalog

A présent la procédure proc format convertit le data set en format catalogue. Le data set est situé dans la bibliothèque (library) WORK. Il n’y a pas besoin de préciser la bibliothèque de la table POP. Par défaut le format catalog s’appellera FORMATS et sera stocké dans la bibliothèque WORK. L’option LIB n’est pas utilisé.

proc format cntlin=pop;
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntlin=work.pop lib=work.formats;
run;

Le code proposé ci-dessus est uniquement là pour faciliter la compréhension. Sauf besoin particulier, la version simplifiée doit suffire.

3. Passer d’un format catalog à un dataset

Dans un second temps, je vous propose de convertir ce format dans un autre dataset.

proc format cntlout=pop2; 
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntout=work.pop2 lib=work.formats; 
run;

A vous de jouez avec les proc print et librairies pour voir la résultat.

4. Rappel sur le nom du format

Notez ici que le nom du format est au maximum long de 32 caractères en  SAS 9.1.3 / SAS 9.2  et limité à 8 caractères pour la version SAS 8.2. Pour être plus précis, on a 32 caractères pour un format numérique et 31 caractères pour un format alphanumérique en SAS 9.1.3 et SAS 9.2, SAS gardant un caractère pour le symbole dollar $. SAS 8.2 fonctionnait sur le même principe : 8 caractères pour un format numérique et 7 caractères pour un format alphanumérique. Si le nom du format était trop long en SAS 8.2, SAS le coupe à la longueur maximum. Ainsi les nom  ALPHABETA et ALPHABETI sont interprétés pas SAS 8.2 en FMTNAME=ALPHABET pour un format numérique.

Aller plus loin

Publicités
h1

Appeler une macro d’un catalogue permanent

septembre 27, 2009

Dans l’article « Sauvegarder une macro au delà d’une session« , vous avez vu comment créer un catalogue permanent pour macro. Ici, je vous propose d’appeler une macro contenue dans un de ces catalogues.

1. Rappel : ajouter une entrée dans un catalogue pour macro

libname sasref ‘C:/sasref’;
options sasmstore=sasref mstored;

%macro perm_macro /store;
proc print data=sashelp.class;
run;
%mend perm_macro;

2. Appeler une macro compilée

Les options globales qui indique la position d’un catalogue pour macros sont MSTORED et SASMSTORE= où SASMSTORE est suivi du nom de la bibliothèque.

libname sasref ‘C:/sasref’;
options mstored sasmstore=sasref;
%perm_macro;

Lectures complémentaires

h1

Lire le contenu d’un catalogue pour macros

septembre 24, 2009

Dans l’article « Sauvegarder une macro au delà d’une session« , vous avez vu comment créer un macro catalogue permanent. Ici, je vous propose de voir comment savoir quelles macros sont contenues dans ce fichier.

1. Rappel : ajouter une entrée dans un catalogue pour macros

Dans l’étape qui suit, la macro PERM_MACRO a été sauvée dans un catalogue pour macro. Le nom par défaut d’un catalogue pour macro est SASMACR. Celui-ci a été sauvegardé dans la bibliothèque SASREF.

libname sasref ‘C:/sasref’;

options sasmstore=sasref mstored;

%macro perm_macro /store;
proc print data=sashelp.class;
run;
%mend perm_macro;

2. Voir le contenu d’un catalogue pour macro

A présent, la procédure catalogue et plus particulièrement l’instruction CONTENTS permet de lire le contenu de SASMACR.

La procédure CATALOG  peut être composée de plusieurs étapes. Pour voir le résultat en séquence de ces étapes une instruction RUN est ajoutée entre chacune d’elle. Un QUIT en fin de procédure permet de clore la procédure.

Ici comme une seule étape est requise, seul un RUN apparaît. Il est donc possible, dans ce cas précis de se contenter d’un QUIT.

  • Avec RUN et QUIT, REAL et CPU times sont de 0.01 secondes.
  • Avec seulement QUIT, REAL TIME=0.04 secondes et CPU TIME=0.00 secondes.

libname sasref ‘C:/sasref’;

proc catalog catalog=sasref.sasmacr;
contents;
run;
quit;

Ce contenu est affiché dans la fenêtre OUTPUT de SAS. Voir le résultat :

content_macro_catalog

Lectures complémentaires

h1

Supprimer un data set SAS en 6 points (PROC DATASETS)

octobre 6, 2008

Supprimer un data set SAS est une des fonctionnalités de la procédure PROC DATASETS. Voici donc quelques détails sur la syntaxe.

Les options de l’instruction PROC DATASETS donnent la possibilité de supprimer, dans une bibliothèque donnée, tous les fichiers sans distinction de nom (KILL). Certains options réduisent la sélection à certains types de fichiers (MEMTYPE). L’affichage par défaut dans les fenêtres OUTPUT et LOG est contrôlable avec d’autres options (NOLIST et NOWARN). Pour ajouter un peu de flexibilité, il est possible de nommer les fichiers à supprimer ou à garder dans des instructions complémentaires (DELETE et SAVE).

1. Un option pour supprimer tous les fichiers quelque soit leur nom, KILL : Pour supprimer tous les fichiers SAS contenu dans une bibliothèque temporaire, il suffit d’ajouter l’option KILL à l’instruction PROC DATASETS.

2. Par défaut, supprimer tous les types de fichiers MEMTYPE=ALL : En effet, l’option MEMTYPE est par défaut égale à tout (MEMTYE=ALL). Cela comprend 3 types de fichiers :

  • data sets (MEMTYPE=DATA),
  • vues (MEMTYPE=VIEW) ou
  • catalogues (MEMTYPE=CATALOG),

Cela veut dire que les formats, qui sont toujours sauvegardés dans un CATALOG, sont également supprimés.

3. Par défaut, supprimer les fichiers de la bibliothèque temporaire, LIB=WORK : De plus, par défaut, la bibliothèque est temporaire (LIB=WORK) est concernée.

Un premier exemples : Les deux procédures suivantes donnent le même résultat.

proc datasets kill;
quit;

proc datasets lib=work
memtype=all
kill;
quit;

4. Supprimer l’affichage dans la fenêtre OUTPUT avec l’option NOLIST : Pour éviter un affichage dans la fenêtre OUTPUT, vous pouvez ajouter l’option NOLIST ou encadrer la procédure entre deux instructions ODS :

  • ODS LISTING CLOSE : stopper la redirection par défaut vers la fenêtre OUTPUT
  • ODS LISTING : réactiver la redirection vers la fenêtre OUTPUT

5. Désigner les fichiers à garder ou supprimer par leur nom

Deux instructions, soit DELETE, soit SAVE permettent de se concentrer sur quelques fichiers en particulier à supprimer ou non quand l’option KILL n’est pas présente.

Si le type d’un fichier est différent de la majorité des fichiers listés dans l’instruction DELETE (ou SAVE), le type est à définir entre parenthèse avec le mot-clé MEMTYPE= après son nom.

Un second exemple en deux parties

Dans l’exemple qui suit, deux formats  (GENDER et GRP) créés dans la bibliothèque SASREF et tous les data sets de la bibliothèque SASHELP incluant le data set CLASS y sont également copiés.

libname sasref ‘C:/sasref/blog’;

proc format lib=sasref;
value gender 1=‘Male’
2=‘Female’;
value grp    1=‘Per Protocol (PP)’
2=‘Intent to Treat (ITT)’
3=‘Safety’;
run;

proc copy in=sashelp out=sasref memtype=data;
run;

Par défaut, tous les data sets listés dans l’instruction DELETE sont supprimés. A cela s’ajoute le catalogue contenant le format GRP. Il restera donc le format GENDER et tous les data sets sauf CLASS dans la bibliothèque SASREF.

proc datasets lib=sasref
memtype=DATA;
delete class grp (memtype=catalog);
run;

6. Supprimer un fichier qui n’existe pas

Dans certains cas, le nom des fichiers créés dans un programme varie. A la phase de suppression, le fichier manquant sera assortie d’une note dans la LOG:

NOTE: The file SASREF.GENDRE (MEMTYPE=CATALOG) was not found but appear on a DELETE statement.

Deux options s’offrent à vous pour l’éviter :

  • Ajouter l’option NOWARN : dans l’instruction PROC DATASETS, l’option empêchera l’affichage de la note sur les fichiers manquants.
  • Exécuter l’instruction conditionnellement : identifier les fichiers à supprimer au préalable via les dictionnaires et les stocker dans une macro variable.

NOTE : Sachez que PROC COPY a son équivalent dans la procédure PROC DATASETS. Cela dépasse cependant l’objet de cet article.

h1

Supprimer des formats

août 7, 2008

Après avoir présenté dans l’article « 2 méthodes pour de nouveaux formats » comment créer un format de manières temporaire et permanente, nous allons voir comment les supprimer.

Rappel : les formats SAS sont sauvegardés dans un fichier nommé catalogue pour les formats (format catalog). Il peut exister plusieurs fichiers ayant des noms différents selon l’information donnée lors de la création dans l’option LIB= de PROC FORMAT. Si aucun nom en particulier n’a été donné lors de la création, alors le catalogue pour les formats s’appelle FORMATS et est sauvegardé temporairement dans la bibliothèque WORK.

1. Créer deux formats pour l’exemple

Dans un premier temps, pour illustrer le code, trois formats sont créés dans le catalogue nommé FORMATS de la bibliothèque WORK. Ces formats s’appellent NY, SEX et GENDER. Les deux premiers sont numériques, le troisième s’applique à des variables caractères.

Dans cet exemple les éléments mis en commentaire sont les valeurs implicites, celles que SAS utilise par défaut.

proc format; *lib=work.formats;
   value ny        1 = ‘NO’
                   2 = ‘YES’;
   value sex       1 = ‘Male’
                   2 = ‘Female’;
   value $ gender ‘M’ = ‘Male’
                  ‘F’ = ‘Female’;
run;

2. Supprimer un à un les formats du catalog

Avec la procédure PROC CATALOG, les formats NY et GENDER sont supprimés du catalogue FORMATS. Il restera le format SEX dans le catalogue. Il est impératif ici de nommer le nom du catalogue (FORMATS) et la bibliothèque où il est sauvegardé avec l’option CATALOG=.

Dans l’instruction DELETE figurent le nom des formats à supprimer. Le type d’entrée (entry type ou ET) est à préciser.

  • Dans le premier cas, les formats NY et GENDER sont de type différent. Chacun d’eux est suivi du type de l’entrée entre parenthèses. L’un est numérique (ET=FORMAT) et l’autre est caractère (ET=FORMATC).
  • Si tous les formats listés sont du même type, il est possible d’utiliser l’option ET= après une barre inclinée. Les formats AGE et SEX sont tous les deux numériques. L’option ET=FORMAT suffit.

proc catalog catalog=work.formats;
   delete ny (et=format) gender (et=formatc);
   *delete age sex / et=format;
run;

3. Supprimer le catalogue en entier avec tous ces formats

La procédure PROC DATASETS permet de supprimer un catalogue contenant des formats. Pour se faire, il faut d’abord préciser le type de fichier avec l’option MEMTYPE, la valeur par défaut étant DATA. Par défaut SAS recherchera le catalogue dans la bibliothèque WORK à moins de préciser une autre bibliothèque. Le nom du fichier catalogue contenant les formats est donné dans l’instruction DELETE

proc datasets memtype=catalog;*lib=work;
   delete formats;
run;

Annexe : cet exemple est le même que précédemment à une exception près.

  • D’une part, le format catalogue est maintenant permanent puisqu’il est sauvegardé dans la bibliothèque SASREF et non WORK.
  • D’autre part, il est sauvegardé avec un nom choisi par le programmeur (VERO) et non FORMATS.

libname sasref ‘C:/sasref’;

proc format lib=sasref.vero;
   value ny        1 = ‘NO’
                   2 = ‘YES’;
   value sex       1 = ‘Male’
                   2 = ‘Female’;
   value $ gender ‘M’ = ‘Male’
                  ‘F’ = ‘Female’;
run;

proc catalog catalog=sasref.vero;
   delete ny (et=format);
run;

proc datasets lib=sasref memtype=catalog;
   delete vero;
run;