Archive for the ‘Langage Macro’ Category

h1

Passer de CLASS CLAS à « CLASS » « CLAS » dans une macro variable

février 1, 2013

Mettre toutes les mots contenus dans une macro variable entre guillemets (quote en anglais) est un tâche plus fréquente qu’elle n’y paraît.
Une vois le code écrit, il est souvent plus rapide de faire du copier/coller et ensuite de modifier. Voici un exemple où DSN=CLASS CLAS sert à créer DSN_QUOTE= »CLASS » « CLAS ».

1. Exemple dans une macro

Dans l’exemple, la macro est PRINTDSN. Elle a pour tâche d’imprimer dans la log tous les datasets présents dans la bibliothèque SASHELP qui sont cités dans le paramètre de macro DSN, s’ils existent.

%macro printdsn (dsn=);

%let dsn      =upcase(&dsn.);
%let dsn_quote=%sysfunc(tranwrd(%nrstr(%")&dsn.%nrstr(%"),%str( ),%str(" ");

proc sql;
 create table ref as
 select memname
 from dictionary.tables
 where upcase(libname)='SASHELP' and
       upcase(memname) in (&dsn_quote.);
quit;

data _null_;
 set ref;
 call execute ('proc print data=' || memname || ';');
 call execute ('run;');
run;
%mend printdsn;
%printdsn(dsn=class clas);

Pour ma part j’ai pris l’habitude de mettre le contenu des macros paramètres en majuscule, et ce dès le début du programme, sauf besoin spécifique contraire. Ceci explique la ligne %let dsn=upcase(&dsn.);

De plus j’ai pris l’habitude de rajouter le suffixe _quote au nom de la macro variable. Dans notre exemple il y a la macro variable DSN mise en majuscule. Cette variable est ensuite mise entre guillemets.

La macro fonction %sysfunc() permet d’utiliser la fonction tranwrd dans une expression macro. La fonction tranwrd est composée de trois paramètres :

  1. le texte d’origine entre guillemets
  2. le partie de texte à remplacer dans cette chaîne de caractères
  3. le texte de remplacement

2. Le même exemple sans macro

L’exemple est présenté dans une macro. Pour tester le code, un simple %let et %put feront l’affaire. Le résultat s’affiche alors dans la log.

%let dsn=CLASS CLAS;
%let dsn_quote=%sysfunc(tranwrd(%nrstr(%")&dsn.%nrstr(%"),%str( ),%str(" ");
%put &dsn_quote.;
Publicités
h1

Structurer ses travaux à l’aide de pages HTML

juillet 25, 2010

Joël Rivest a eu l’occasion de présenter quelques usages du HTML pour structurer ses travaux SAS lors d’une rencontre sur la ville de Québec en juin dernier. Voici le support utilisé pour cette intervention. Vous y découvrirez comme sujet : 2 modes d’utilisation du HTML, quelques avantages que présentent le HTML, quelques pré-requis, quelques macros pour faciliter l’écriture des résultats dans des pages web.

Vous souhaitez  télécharger la présentation grand format ici : Joel_Rivest_Structurer_travaux_SAS_via_ pages_HTML.ppt

Quelques abréviations:

OLE : Object Linking and Embedding (définition de Wikipédia)

Cie : Compagnie

Joël Rivest a eu l’occasion de présenter quelques usages du HTML pour structurer ses travaux SAS lors d’une rencontre sur la ville de Québec en juin dernier. Voici le support utilisé pour cette intervention. Vous y découvrirez comme sujet : 2 modes d’utilisation du HTML, quelques avantages que présentent le HTML, quelques pré-requis, quelques macros pour faciliter l’écriture des résultats dans des pages web.
h1

Une petite histoire de macro : compter le nombre de mots dans un paramètre de macro

avril 11, 2010

Il est courant de devoir compter le nombre de mots dans un paramètre de macro. Il est par exemple possible de vouloir créer une boucle pour travailler chacun des termes contenu dans cette macro de manière séparée.

Voici donc l’histoire d’une mini macro qu’on nommera CNT_WRD qui crée une macro variable TOT_WRD renvoyant le nombre de mots contenu dans le paramètre TXT.

Ceci est pour vous l’occasion de voir ou revoir un raisonnement possible dans la construction d’une macro sous SAS.

1. Préciser ses besoins, une rapide « spécification »

La macro CNT_WRD composée d’un seul paramètre retournera dans une macro variable TOT_WRD le nombre de mots contenus dans le texte donné dans le paramètre de macro.

Ici on considérera comme mot, tout terme séparé par au moins un blanc.

Si le paramètre de macro est vide, la macro ne devra pas afficher de message d’erreur et la macro variable TOT_WRD sera égale à 1. Par défaut, aucune valeur ne sera entrée dans le paramètre TXT.

La macro variable doit pouvoir être utilisable à l’extérieur de la macro (macro variable globale).

2. Tester la fonction COUNT dans une étape data

La fonction COUNT permet de comptabiliser certains caractères et donc de répondre à ce type de besoin. En fait, cette fonction ne compte pas le nombre de mots mais compte le nombre de caractères définis par le second élément dans la fonction; dans notre cas, elle comptera le nombre de blancs. Il faut donc ajouter 1 au total.

Voici un exemple dans une étape data.

data _null_;
tot_wrd=1+count(‘mot1 mot2’,‘ ‘);
put tot_wrd=;
run;

Dans la log, vous pouvez voir que cnt_wrd=2.

Mais cela ne suffit pas pour gérer les blancs multiples et les blancs aux extrémités. Car si vous avez plus d’un blanc entre chaque mot, chacun sera compté. Il faut donc les enlever au préalable (avec la fonction COMPBL ici). Les blancs de début et fin peuvent s’enlever au moyen de la fonction STRIP.

data _null_;
tot_wrd=1+count(strip(compbl(‘ mot1 mot2 ‘)),‘ ‘);
put tot_wrd=;
run;

Mais que ce passe t-il si notre texte à compter est vide ? TOT_WRD sera égal à 1. Il faut donc ajouter le 1 au total que si le texte à analyser n’est pas vide.

data _null_;
length txt $200;
txt=;
if txt ne ‘ ‘ then tot_wrd=1+count(strip(compbl(txt)),‘ ‘);
put tot_wrd=;
run;

3. Créer la macro

Comme indiqué dans le dernier point, on travaille ici de manière conditionnelle. Si le paramètre de macro TXT est vide, la macro variable CNT_WRD nouvellement créée prend la valeur zéro. Sinon, On passe par la fonction COUNT.

Comme il n’existe pas d’équivalent aux fonctions COUNT et COMPBL en langage macro, il faut encadrer chacune d’elle dans une fonction macro SYSFUNC.

Ici on notera que la fonction STRIP n’apparaît pas. Les blancs de début et de fin en langage macro n’ont aucun impact.

%macro cnt_wrd(txt=);

%global tot_word;

%if &txt.= %then %let tot_wrd=0;
%else %let tot_wrd=%eval(1+%sysfunc(count(%sysfunc(compbl(&txt.)),%str( ))));

%mend cnt_wrd;

Pour représenter un blanc dans une étape data, il suffit d’utiliser des guillemets. En langage macro, on fait appel à la fonction %STR(). Il faudra ne pas oublier d’ajouter un blanc entre les parenthèses.

Afin d’ajouter 1 au résultat de la fonction COUNT, il faut utiliser la macro fonction %EVAL. Le contenu des macro variables sont sinon tous interprétés comme du texte, qu’il s’agisse de nombres ou pas.

Enfin, pour que cette macro variable TOT_WRD soit utilisable en dehors de la macro, il faut qu’elle soit globale. Hors par défaut, une macro variable créée dans une macro est locale, c’est-à-dire n’existe que le temps de la macro. L’instruction %GLOBAL TOT_WRD; résouds le problème.

4. Tester la macro dans le cadre de sa validation

Que se passe t-il quand on ne change pas la valeur par défaut du paramètre de macro ?

%cnt_wrd;
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

Que se passe t-il quand le paramètre de macro TXT est vide de texte ?
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

%cnt_wrd(txt=);
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

Que se passe t-il lorsqu’il n’y a qu’un mot?

%cnt_wrd(txt=mot1);
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

Que se passe t-il quand il y a plusieurs mots ?

%cnt_wrd(txt=mot1 mot2 mot3);
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

Que se passe t-il quand il y a des blancs multiples entre les mots, en début et à la fin ?

%cnt_wrd(txt= mot1 mot2 mot3 );
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

Que se passe t-il quand il y a des blancs multiples entre les mots, en début et à la fin ?

%cnt_wrd(txt=mot1 mot2);
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

Que se passe t-il quand la macro est appelée plusieurs fois ?

%cnt_wrd(txt=mot1 mot2);
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;
%cnt_wrd(txt=mot1);
%put Valeur de TOT_WRD: &tot_wrd;

Lecture complémentaire

h1

Protégé : Une fonction LIBREF au résultat inattendu

mars 23, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Newsletter Mars : solution

mars 1, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Valeur formatée utilisée pour définir la macro variable. Attention !

janvier 11, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Appeler une macro d’un catalogue permanent

septembre 27, 2009

Dans l’article « Sauvegarder une macro au delà d’une session« , vous avez vu comment créer un catalogue permanent pour macro. Ici, je vous propose d’appeler une macro contenue dans un de ces catalogues.

1. Rappel : ajouter une entrée dans un catalogue pour macro

libname sasref ‘C:/sasref’;
options sasmstore=sasref mstored;

%macro perm_macro /store;
proc print data=sashelp.class;
run;
%mend perm_macro;

2. Appeler une macro compilée

Les options globales qui indique la position d’un catalogue pour macros sont MSTORED et SASMSTORE= où SASMSTORE est suivi du nom de la bibliothèque.

libname sasref ‘C:/sasref’;
options mstored sasmstore=sasref;
%perm_macro;

Lectures complémentaires