Posts Tagged ‘dataset’

h1

Une formation gratuite d’introduction à SAS en deux clics

août 20, 2016

Bonjour,

La plateforme de formation en ligne : programmeur-pro.com vient de bénéficier d’un petit lifting.

Elle contient la formation gratuite : « Introduction à SAS pour vrai débutant « .

Introduction à SAS pour vrai débutant, le descriptif:

Ce programme s’adresse aux vrais débutants en langage SAS. Vous devez travailler en collaboration avec des programmeurs SAS, faire tourner des programmes existants ou naviguer dans une table SAS, ce programme d’introduction est fait pour vous.

Ici, on vous donne les outils de base pour gagner en autonomie dans votre travail, acquérir une meilleure compréhension des contraintes de la programmation et acquérir le vocabulaire pour dialoguer avec des programmeurs.

Ce programme est composé de 7 unités.

Pour créer un compte, cliquez sur S’inscrire. Confirmez ensuite votre inscription en cliquant sur le mail que vous recevrez.

Si vous pensez que dans votre entourage d’autres personnes pourraient bénéficier de ce programme, alors partagez le lien : programmeur-pro.com

A très bientôt sur la plateforme.

Véronique

Publicités
h1

Aller-Retour entre dataset et format catalog avec CNTLIN en CNTLOUT

décembre 29, 2012

Dans un précédent article, je parlais des deux méthodes pour créer des formats avec une procédure proc format, la première étant de taper toutes les values dans une instruction value, la seconde étant de stocker ces valeurs dans un data set et de les convertir en format avec l’option cntlin. Aujourd’hui, je souhaite revenir sur l’option CNTLIN et son pendant CNTLOUT pour passer d’un dataset à un format et pour passer d’un format à un dataset.

1. Créer une table SAS (dataset) type

Pour débuter créons un data set (table SAS) appelée POP avec 4 colonnes START, LABEL, TYPE et FMTNAME. Cette table contient les données pour deux formats : un format numérique et un format alphanumérique. Ces deux formats sont appelés GRP.

data pop;
length start $40 label $200 type $1 fmtname $32;
retain fmtane 'GRP' type 'N';
start='10';
label='Per Protocol';
output;
start='11';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='20';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='21';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
type='C';
start='PP';
label='Per Protocol';
output;
start='mPP';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='ITT';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='mITT';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
run;

S’il est possible de convertir de convertir le nombre 100 stocker dans une variable alphanumérique en numérique, il est impossible de convertir le mot ABC en numérique. Dans cet exemple on comprend mieux pour quoi START est toujours alphanumérique qu’il s’agisse dun format numérique ou alphanumérique.

2. Passer d’un dataset à un format catalog

A présent la procédure proc format convertit le data set en format catalogue. Le data set est situé dans la bibliothèque (library) WORK. Il n’y a pas besoin de préciser la bibliothèque de la table POP. Par défaut le format catalog s’appellera FORMATS et sera stocké dans la bibliothèque WORK. L’option LIB n’est pas utilisé.

proc format cntlin=pop;
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntlin=work.pop lib=work.formats;
run;

Le code proposé ci-dessus est uniquement là pour faciliter la compréhension. Sauf besoin particulier, la version simplifiée doit suffire.

3. Passer d’un format catalog à un dataset

Dans un second temps, je vous propose de convertir ce format dans un autre dataset.

proc format cntlout=pop2; 
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntout=work.pop2 lib=work.formats; 
run;

A vous de jouez avec les proc print et librairies pour voir la résultat.

4. Rappel sur le nom du format

Notez ici que le nom du format est au maximum long de 32 caractères en  SAS 9.1.3 / SAS 9.2  et limité à 8 caractères pour la version SAS 8.2. Pour être plus précis, on a 32 caractères pour un format numérique et 31 caractères pour un format alphanumérique en SAS 9.1.3 et SAS 9.2, SAS gardant un caractère pour le symbole dollar $. SAS 8.2 fonctionnait sur le même principe : 8 caractères pour un format numérique et 7 caractères pour un format alphanumérique. Si le nom du format était trop long en SAS 8.2, SAS le coupe à la longueur maximum. Ainsi les nom  ALPHABETA et ALPHABETI sont interprétés pas SAS 8.2 en FMTNAME=ALPHABET pour un format numérique.

Aller plus loin

h1

Protégé : 20 pistes pour vérifier le contenu d’un data set

février 16, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Deux manières de créer un data set vide

juillet 2, 2009

Dans un précédent article Copier la structure d’un data set et se séparer des données, nous avons vu comment récupérer la structure d’une table (data set) de référence, c’est-à-dire copier les caractéristiques des variables sans les données. Ici, vous verrez comment créer un data set, appelé EMPTY, sans données et sans se baser sur un data set de référence.

L’intérêt est de souvent de pouvoir ensuite empiler des data sets ayant des longueurs de variables. En effet la longueur d’une variable rencontrée dans le premier data set sera la longueur de référence. Il ne faut pas qu’elle soit plus petite que celle du data set suivant. Autrement le texte des observations d’après est coupé (truncated).

1. Avec une étape data

Au choix, vous avez l’instruction ATTRIB ou les différentes instructions LABEL, LENGTH, FORMAT, INFORMAT pour créer les variables du data set.

data empty;
attrib var_text   label=‘Var. caractère, longueur 20’ length=$20
var_num_dt label=‘Var. numérique, longueur 8’ format=date9.;
stop;
run;

Dans la log, SAS précisera qu’aucune valeur n’a été donné aux variables VAR_TEXT et VAR_NUM_DT.

NOTE: Variable var_text is uninitialized.
NOTE: Variable var_num_dt is uninitialized.

2. Créer un data set vide avec la procédure SQL

La procédure SQL

proc sql;
create table empty
(
var_text char(20) label=‘Var. caractère, longueur 20’ ,
var_num_dt num label=‘Var. numérique, longueur 8’ format=date9.
);
quit;

3. Voir le résultat

J’ai choisi d’ajouter l’option VARNUM à la procédure PROC CONTENTS pour afficher les données dans l’ordre

proc contents data=empty varnum;
run;

La variable VAR_TEXT apparaît en premier. Il s’agit d’une variable alphanumérique de longueur 20 sans format et ayant pour libellé : Var. caractère, longueur 20.

La seconde variable VAR_NUM_DT est numérique, de longueur 8. Le format DATE9 est appliqué dessus de manière permanente. Le libellé de cette variable est : Var. numérique, longueur 8.

The CONTENTS Procedure

Variables in Creation Order

# Variable   Type   Len Format Label

1 var_text   Char   20         Var. caractère, longueur 20
2 var_num_dt Num     8  DATE9. Var. numérique, longueur 8

Lectures complémentaires