Posts Tagged ‘proc’

h1

SAS 9.2. : WARNING avec PROC SQL et l’option UNDO_POLICY=NONE

janvier 6, 2013

Depuis SAS 9.2, un nouveau WARNING apparaît dans la log quand le nom de la table SAS d’entrée est le même que le nom de la table SAS de sortie. Pour éviter ce message, l’option undo_policy=none est à ajouter dans l’instruction proc sql;. SAS support prévient néanmoins que l’usage du même nom en entrée et en sortie présente un risque et que l’option enlève l’avertissement mais pas le risque.

1. Le message dans la log

WARNING: CREATE TABLE statement recursively references the target table

 

2. Exemple

Ce code générerait le warning avec SAS 9.2 si l’option undo_policy=none n’était pas utilisée.

proc copy in=sashelp out=work;
   select class;
run;

proc sql undo_policy=none;
   create table class as 
   select name, age
   from class;
quit;

 

En savoir plus

Publicités
h1

Aller-Retour entre dataset et format catalog avec CNTLIN en CNTLOUT

décembre 29, 2012

Dans un précédent article, je parlais des deux méthodes pour créer des formats avec une procédure proc format, la première étant de taper toutes les values dans une instruction value, la seconde étant de stocker ces valeurs dans un data set et de les convertir en format avec l’option cntlin. Aujourd’hui, je souhaite revenir sur l’option CNTLIN et son pendant CNTLOUT pour passer d’un dataset à un format et pour passer d’un format à un dataset.

1. Créer une table SAS (dataset) type

Pour débuter créons un data set (table SAS) appelée POP avec 4 colonnes START, LABEL, TYPE et FMTNAME. Cette table contient les données pour deux formats : un format numérique et un format alphanumérique. Ces deux formats sont appelés GRP.

data pop;
length start $40 label $200 type $1 fmtname $32;
retain fmtane 'GRP' type 'N';
start='10';
label='Per Protocol';
output;
start='11';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='20';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='21';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
type='C';
start='PP';
label='Per Protocol';
output;
start='mPP';
label='Modified Per Protocol';
output;
start='ITT';
label='Intent-to-Treat';
output;
start='mITT';
label='Modified Intent-to-Treat';
output;
run;

S’il est possible de convertir de convertir le nombre 100 stocker dans une variable alphanumérique en numérique, il est impossible de convertir le mot ABC en numérique. Dans cet exemple on comprend mieux pour quoi START est toujours alphanumérique qu’il s’agisse dun format numérique ou alphanumérique.

2. Passer d’un dataset à un format catalog

A présent la procédure proc format convertit le data set en format catalogue. Le data set est situé dans la bibliothèque (library) WORK. Il n’y a pas besoin de préciser la bibliothèque de la table POP. Par défaut le format catalog s’appellera FORMATS et sera stocké dans la bibliothèque WORK. L’option LIB n’est pas utilisé.

proc format cntlin=pop;
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntlin=work.pop lib=work.formats;
run;

Le code proposé ci-dessus est uniquement là pour faciliter la compréhension. Sauf besoin particulier, la version simplifiée doit suffire.

3. Passer d’un format catalog à un dataset

Dans un second temps, je vous propose de convertir ce format dans un autre dataset.

proc format cntlout=pop2; 
run;

Ainsi le code au dessus est équivalent à :

proc format cntout=work.pop2 lib=work.formats; 
run;

A vous de jouez avec les proc print et librairies pour voir la résultat.

4. Rappel sur le nom du format

Notez ici que le nom du format est au maximum long de 32 caractères en  SAS 9.1.3 / SAS 9.2  et limité à 8 caractères pour la version SAS 8.2. Pour être plus précis, on a 32 caractères pour un format numérique et 31 caractères pour un format alphanumérique en SAS 9.1.3 et SAS 9.2, SAS gardant un caractère pour le symbole dollar $. SAS 8.2 fonctionnait sur le même principe : 8 caractères pour un format numérique et 7 caractères pour un format alphanumérique. Si le nom du format était trop long en SAS 8.2, SAS le coupe à la longueur maximum. Ainsi les nom  ALPHABETA et ALPHABETI sont interprétés pas SAS 8.2 en FMTNAME=ALPHABET pour un format numérique.

Aller plus loin

h1

Protégé : L’option NOTSORTED de l’instruction BY : A quoi cela sert-il ?

janvier 24, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Passer par un format pour changer les couleurs d’une cellule dans un tableau (PROC REPORT et ODS)

septembre 17, 2009

Dans de précédents articles, je vous ai parlé de la possibilité de changer le style des cellules d’un tableau. Je vous invite ici à découvrir comment un format peut vous éviter de passer par un COMPUTE/ENDCOMP de PROC REPORT pour changer le style selon les valeurs prises par une variable donnée.

1. Créer les formats pour l’exemple

Pour mettre en gras (bold) ou non, il faut passer par le style FONT_WEIGHT. Dans notre exemple, ce style prendra la valeur BOLD quand la variable AGE aura des valeurs entre 14 et 16 ans et un LIGHT pour un style non gras. Vous avez aussi à disposition la valeur MEDIUM pour un ton légèrement plus prononcé.

Pour changer la couleur du texte, c’est le style FOREGROUND qu’il faut utiliser. Dans notre cas, le texte aura la couleur bleu si la variable AGE est comprise entre 14 et 16 ans inclus.

proc format;
value age_font 1113=‘light’
1416=‘bold’;
value age_color 1416=‘blue’;
run;

2. Utiliser le format dans PROC REPORT

Pour changer le style d’une colonne en particulier, il suffit d’ajouter style(column)=[…] dans l’instruction DEFINE.

Ici au lieu de donner une couleur à toutes les valeurs avec FOREGROUND= suivi du nom de la couleur, on donne le format AGE_COLOR. qui prendra la valeur BLUE pour les AGE des 14-16 ans.

De manière similaire, l’épaisseur du trait est changée avec FONT_WEIGHT et le format AGE_FONT. défini auparavant.

ods listing close;
ods pdf file=‘C:/sasref/zebre.pdf’;
proc report data=sashelp.class nowd;
columns name age;
define name / display ;
define age / display style(column)=[font_weight=age_font. foreground=age_color.];
run;
ods pdf close;
ods listing;

3. Voir le résultat

color_format

Lectures complémentaires

Des questions ? Envoyez votre message sur le forum du blog.

h1

Quel format a la pole position? (FMTSEARCH)

septembre 13, 2008

Sous SAS, les formats appliqués à une variable servent, entre autres, à rendre une information un peu plus compréhensible par l’oeil humain. Ces formats peuvent provenir de plusieurs sources. Il est important de savoir laquelle est privilégiée si plusieurs locations contiennent le même nom de format avec le même type (pour variable caractère ou numérique). L’option globale FMTSEARCH se charge de définir l’ordre privilégié.

Les sources disponibles : Par défaut, SAS dispose d’une série de formats (Liste disponible sur la documentation en ligne). L’utilisateur peut lui aussi créer ses propres formats sauvegardés de manière temporaire (dans la bibliothèque WORK) ou permanent (dans des bibliothèques définies par lui-même).

Exemple d’application : vous pouvez définir des formats communs à tous vos projets. Si un projet est particulier, vous pourrez définir un autre format portant le même nom que celui plus globale et demander qu’il soit privilégié.

Rappel : Pour revoir quelques notions de base sur les formats vous pouvez consultez ces trois articles:

Dans cet article, la notion de bibliothèque est requise. Vous pouvez vous reporter à l’article suivant si vous débutez :

1. Par défaut, il y a deux bibliothèques disponibles

La procédure affiche dans la log la valeur prise par les options globales. L’option OPTION réduit l’affichage à la seule option FMTSEARCH.

proc options option=fmtsearch;
run;

Il apparaît alors que les deux bibliothèques considérées par SAS sont WORK en priorité et les formats standards de SAS en second.

FMTSEARCH=(WORK LIBRARY)
List of catalogs to search for formats and informats

En exécutant l’instruction OPTIONS ci-dessous, l’ordre de priorité est changé.

options fmtsearch(library work);

Après une nouvelle exécution de la procédure PROC OPTIONS, le programmeur peut visualiser le changement.

Voir le résultat :

proc options option=fmtsearch;
run;

Contenu de la log :

FMTSEARCH=(LIBRARY WORK)
List of catalogs to search for formats and informats

2. Ajouter des bibliothèques

Des formats sauvegardés dans des fichiers catalogues : Les formats sont stockés dans des fichiers appelés FORMAT CATALOG. Il faudra que ces fichiers portent un nom FORMATS et l’extension pour désigner un catalogue.

Assigner la bibliothèque contenant le catalogue : Pour considérer des FORMAT CATALOG permanents définis par l’utilisateur, il faut désigner le chemin d’accès au fichier par un nom de bibliothèque (instruction LIBNAME) et ajouter ce nom dans la bibliothèque dans la liste de FMTSEARCH.

Exemple : Dans l’exemple qui suit, un format nommé GENDER est sauvegardé dans le fichier FORMATS.CATALOG au niveau de C:/SASREF, chemin pointé par la bibliothèque SASREF.

libname sasref ‘C:/sasref’;

proc format lib=sasref;
value gender 1=‘MALE’
2=‘FEMALE’;
run;

Puis ce format aura la priorité sur tout autre format GENDER créé de manière temporaire.

options fmtsearch=(sasref work library);

Voir le résultat :

proc options option=fmtsearch;
run;

Contenu de la log :

FMTSEARCH=(SASREF WORK LIBRARY)
List of catalogs to search for formats and informats

3. Important : La priorité de la bibliothèque WORK en cas d’omission.

Les deux exemples suivant donnent le même résultat car la bibliothèque temporaire est mise en priorité si elle n’est pas citée.

options fmtsearch=(work sasref library);
options fmtsearch=(sasref library);

WORK n’est pas ignoré comme pourrait le suggérer l’affichage dans la log ou mise en dernier.

Voir le résultat :

proc options option=fmtsearch;
run;

Contenu de la log :

FMTSEARCH=(SASREF LIBRARY)
List of catalogs to search for formats and informat