Posts Tagged ‘right’

h1

Afficher 7h30 du matin sous la forme 07:30

octobre 24, 2008

Les heures, minutes et secondes sont enregistrables sous SAS sous la forme d’un seul chiffre exprimant cette durée en seconde. On parle d’heure SAS (SAS time). A l’affichage, il y a le format TIME5. pour représenter les heures et les minutes uniquement à partir de 5 caractères au maximum. Mais ce format omet le zéro de début pour les heures à un chiffre comme 9h00. Voici donc dans cet article plusieurs solutions pour contourner le problème allant d’un format avec PICTURE, en passant par les fonctions RIGHT et TRANWORD.

1. Le data set servant d’exemple

Pour présenter les variantes, un data set NEWTIME est créé. Il contient une variable SEC avec 4 valeurs exprimant le temps en secondes et une valeur manquante.

  • 7h30 : prenons 7h30m00s ou 27000 secondes (7x60x60*60) pour exprimer 7h30 du matin
  • 15h : prenons maintenant 15h00m00s ou 54000 secondes pour obtenir 15h
  • 14h59 : pour désigner 14h59, des valeurs entre 14h59m00s (53940 sec) et 14h59m59s (53999 sec) sont possibles. Dans l’exemple, ces deux extrêmités sont choisies.
data newtime;
   input sec;
   datalines;
27000
54000
53940
53999
.
;
run;

2. Un format créé avec l’instruction PICTURE

La solution la plus flexible est probablement de créer un nouveau format. De cette manière, la valeur d’origine en seconde est encore disponible. Ce format peut aussi servir à convertir une variable caractère en heure SAS.

L’instruction PICTURE : Le format SASREF est construit à partir de l’instruction PICTURE dans une procédure PROC FORMAT. Le symbole %H réfère à des heures allant de 0h à 23h. Le symbole %M désigne des minutes allant de 0min à 59min. Le zéro intercalé ajoutera un zéro pour les valeurs inférieures à 10.

Documentation : Vous pouvez consulter la documentation en ligne pour connaître tous les symbole comme %M, %H disponible avec l’instruction PICTURE : PICTURE Statement.

proc format;
   picture sasref other='%0H:%0M' (datatype=time);
run;

Dans cet exemple, une variable caractère TIME_C est créée à partir de la fonction PUT et du format SASREF affichant 5 caractères.

Vous pouvez aussi exécuter l’instruction FORMAT pour appliquer le format SASREF5. à la variable SEC.

data newtime;
   set newtime;
   time_c=put(sec,sasref5.);
   *format sec sasref5.;
run;

3. Ajouter une condition pour traiter les valeurs manquantes

Une seconde variable TIME_C2 applique une contrainte particulière pour les valeurs manquantes. En effet, le format SASREF renvoie le mot ERROR si la valeur d’origine est manquante.

data newtime;
   set newtime;
   if not missing (sec) then time_c2=put(t1,sasref5.);
run;

4. Passer d’une valeur texte 7:30 à une valeur 07:30 avec les fonctions RIGHT et TRANWRD

Une troisième variable TIME_C3 est construite en deux étapes. Voyons donc l’interprétation faite pour une heure comme 7:30.

  • Fonction PUT et format TIME5 pour créer une valeur 7:30 : Tout d’abord, la fonction PUT combinée au format TIME5. crée une variable caractère de la forme 7:30 avec une longueur de 5. Par défaut, le texte est aligné à gauche. Le blanc est donc situé en 5ème position.
  • Fonctions RIGHT et TRANWORD pour ajouter un blanc en tête : Ensuite, une variable caractère 7:30 est convertie en 07:30, etc. Dans un premier temps, la fonction RIGHT aligne le texte à droite. Le blanc est en première position. Dans un second temps, la fonction TRANWRD remplace le blanc par un zéro.
data newtime;
   set newtime;
   if not missing (sec) 
   then time_c3=tranwrd(right(put(sec,time5.),' ','0');
run;

LA documentation en ligne propose une page sur les fonctions TRANWORD et RIGHT.

  • TRANWORD Function
  • RIGHT Function

Vous pouvez aussi consultez l’article sur la fonction PUT :

5. Aperçu des données

Voici un aperçu des différentes variables après :

sec     time_c time_c2 time_c3

27000   07:30   07:30   07:30
53940   14:59   14:59   14:59
53999   14:59   14:59   14:59
54000   15:00   15:00   15:00
    .   ERROR
h1

9 points pour personnaliser ses titres

mars 28, 2008

silhouettes

Ajouter un titre à vos tableaux et graphiques est simple avec l’instruction TITLE. Je vous rappelle la différence entre les guillemets simples et doubles. Je vous parle des méthodes pour aligner vos titres, etc. Vous saurez ensuite comment supprimer vos titres. Pour rendre vos titres un peu plus flexibles, je vous donne un tuyau (l’option NOBYLINE). Pour ce qui est d’un titre de tableau avec ODS RTF, je vous parle de l’option BODYTITLE. Et pour un titre de graphique, on parlera de l’option NOGTITLE. Bonne lecture.

1. Créer un titre : l’instruction globale TITLE permet d’ajouter un titre. Pour cela, on fait suivre le mot-clé du titre entre guillemets.

title ‘Mon titre’;

2. Créer plusieurs titres : SAS autorise jusqu’à 10 lignes servant de titre. Pour les distinguer, un numéro a été ajouté au mot-clé TITLE1-TITLE10. Ainsi TITLE est équivalent de TITLE1.

title1 ‘Mon premier titre’;
title2 ‘Mon second titre’;

title10 ‘Mon dixième titre’;

3. Supprimer un titre : Par défaut, SAS inscrit « The SAS System » comme titre de vos sorties. Pour l’enlever, vous pouvez soit réécrire dessus ou l’enlever définitivement avec une instruction TITLE vide. Notez que pas seulement le premier titre sera supprimé mais l’intégralité des titres définis.

title ;

4. Un titre sur une seule page d’éditeur : votre titre est long et vous avez besoin d’utiliser la barre de défilement horizontale de votre éditeur SAS pour le lire en entier. La solution est de couper votre titre.

title ‘Ma première partie’
      ‘Ma deuxième partie’
;

5. Guillemets simples ou doubles : pour alléger le programme, utilisez de préférence des guillemets simples. Dans certains cas, cependant, vous aurez besoin de guillemets doubles :

  • Résoudre une macro variable
  • Avoir un titre avec des apostrophes

title « Etude : &numero_etude. »;
title « Don’t do it »;

Une autre solution pour traiter les apostrophes est de mettre deux apostrophes simples l’une à coter de l’autre.

title ‘Don »t do it’;

6. Changer l’alignement : votre titre sera par défaut centré. Pour aligner à gauche, vous pouvez suspendre temporairement l’option globale de centrage (options nocenter; /*votre programme*/ options center). Vous pouvez aussi utiliser l’option pour justifier (j=). Celle-ci peut prendre trois valeurs :

  • j=l (left) pour aligner à gauche,
  • j=c (center) pour centrer,
  • j=r (right) pour aligner à droite.

7. Un texte à gauche et un texte à droite : vous pouvez aussi avoir sur une seule ligne plusieurs éléments à positionner : un à gauche, un à droite et un au milieu.

L’ancienne méthode : l’ancienne méthode consiste à assembler le texte de gauche, x blancs, le texte du milieu, y blancs et le texte de droite. Le tout faisant la largeur de la page. Pour cela un petit calcul s’impose.

  • On prend le nombre total de caractères sur la ligne (linesize).
  • La longueur des trois morceaux de texte y est soustraite.
  • Le reste est divisé par deux. Si on a un nombre impair, les deux textes blancs auront un espace de différence.

La nouvelle méthode : avec SAS 8.2 il existait une alternative, temporairement indisponible sous SAS 9.1.3 mais qui devrait redevenir disponible sous SAS 9.2 (cette année !).

title j=l ‘Mon texte de gauche (left)’
      j=c ‘Mon texte du milieu (center)’
      j=r‘Mon texte de droite (right)’;

En fait, l’option ‘justifié’ (j=) est toujours disponible sous SAS 9.1.3 mais seul le dernier est pris en considération par SAS. D’ici là, il ne vous reste plus que l’ancienne méthode.

8. Personnaliser son titre avec la valeur d’une BY variable : l’option globale BYLINE permet d’ajouter automatiquement un titre pour précisez la valeur d’une valeur BY variable. Par exemple, vous construisez un proc report…; by pop;… D’un côté vous avez la forme automatique avec BYLINE (Par Protocol). De l’autre, vous pouvez personnaliser votre titre (Population : Par Protocol).  Pour cela, on désactive l’option avec NOBYLINE (options nobyline;). Puis on utilise #byvar() et ou #byval() dans le titre. Soit on souhaite faire apparaître le nom de la BY variable soir la valeur de la BY variable. Dans le second cas, cette valeur est rendue parlante avec un format.

title ‘Population : #byval(pop)’;proc report …;
  by pop;
  …;
  format pop pop.;
run;

9. ODS RTF : lorsqu’on crée des documents RTF lisibles par Word, il faut pouvoir adapter les options par défaut des titres pour répondre à ses besoins.

Un titre de tableau dans le corps du document : par défaut les titres d’un tableau sont inclus dans les entêtes du document RTF. Pour qu’il fasse partie intégrante du corps du document, on ajoute l’option BODYTITLE.

Un titre de graphique dans le corps du document : par défaut les titres des graphiques sont inclus dans l’image graphique générée par SAS. Pour que cela ne soit plus le cas, on ajoute l’option NOGTITLE dans l’instruction ODS RTF.