Posts Tagged ‘rename’

h1

Modifier un data set sans le lire (formater, renommer, libeller)

mars 5, 2009

Sous SAS, il est possible d’ajouter et supprimer des formats avec une étape data. Cela implique la lecture des données. Pour s’attaquer aux formats sans lire les données, il y a la procédure PROC DATASETS. Quelle est la syntaxe à soumettre ? Quelles sont les autres modifications possibles ? Tout d’abord, vous trouverez le data set servant d’exemple. Puis, la version classique avec l’étape data est présentée suivie de la syntaxe de PROC DATASETS.

1. Les données servant d’exemple, le data set CLASS

Un data set CLASS : Dans cet exemple, un data set CLASS est créé dans la bibliothèque WORK. Il se base sur le data set du même nom situé dans la bibliothèque SASHELP.

Une variable SEX avec un format : Dans ce data set, on trouve une variable nommée SEX. Un format est appliqué sur cette variable de manière permanente (jusqu’à qu’il soit explicitement supprimé ou jusqu’à ce que le data set soit supprimé).

Un format SEX : Le format est également appelé SEX. Il est créé au préalable dans une procédure PROC FORMAT. Les valeurs ‘M’ apparaissent alors sous la forme ‘Male’ (homme) et les ‘F’ apparaissent sous la forme ‘Female’ (femme).

*create a format called SEX;
proc format;
   value $ sex 'M'='Male'
               'F'='Female';
run;
*Create a data set named CLASS ;
*based on the SASHELP.CLASS data set ;
*adding the SEX format to the SEX variable;
data class;
   set sashelp.class;
   format sex sex.;
run;

2. Solution avec une étape data

Nom du data set final : Dans cette étape data (data step), une table SAS (SAS data set) CLASS1 est créée à partir du data set CLASS.

Un label pour le data set : Un libellé (label) est appliqué sur le data set afin d’enrichir la compréhension globale du nouveau data set. Le libellé est « Changes with a Data Step ».

Renommer une variable : la variable WEIGHT (poids) est renommée. Elle s’appelle à la fin WEIGHT_STONE (poids en stone).

Un label pour une variable : un libellé est ajouté à la variable NAME du data set pour faciliter de nouveau la compréhension, de la variable cette fois. Le libellé est « Student Name ».

Traîter les formats : Enfin, l’instruction FORMAT enlève, dans le cas présent, le format de toutes les variables. Si vous voulez enlever seulement le format associé à la variable SEX, utilisez l’instruction en commentaire. Vous pouvez aussi assigner des formats sur d’autres variables avec une instruction FORMAT.

data class1;
   set class (label='Changes with a Data Step' rename=(weight=weight_stone));
   label name='Student Name';
   format _all_;
   *format sex;
 run;

*View the data step result;
proc print data=class1 label;
run;


3. Solution avec la procédure PROC DATASETS

Nom du data set final, instruction CHANGE : A la différence de l’étape data, ici aucun nouveau data set n’est créé. Le data set d’origine est renommé. En d’autres termes, le data set CLASS n’existe plus en tant que tel. L’instruction CHANGE a servi à faire la manipulation.

Un label pour le data set, instruction MODIFY : Un libellé (label) est appliqué sur le data set au moyen de l’instruction MODIFY. Le libellé est « Changes with PROC DATASETS ».

Renommer une variable, instruction RENAME (+MODIFY) : la variable WEIGHT est renommée WEIGHT_STONE au moyen de l’instruction RENAME après avoir utlisé l’instruction MODIFY.

Un label pour une variable, instruction LABEL (+MODIFY) : l’instruction LABEL utlisée en combinaison avec MODIFY ajouter le libellé « Student Name » à la variable NAME.

Traîter les formats, instruction FORMAT (+MODIFY) : Enfin, l’instruction FORMAT enlève, dans le cas présent, le format de toutes les variables.

proc datasets;
   change class=class2;
   modify class2 (label='Changes with PROC DATASETS');
   rename weight=weight_stone;
   label name='Student Name';
   format _all_;
run;
*View the PROC DATASETS result;
proc print data=class1 label;
run;
Publicités
h1

Créer un fichier .sas automatiquement

décembre 4, 2008

Il est très courant en SAS de créer un programme à partir d’une instruction FILENAME et d’une étape data. Souvent les informations contenues dans un fichier de référence servent à faire varier quelques lignes de code.

1. Le data set pour l’exemple

Dans cet exemple, il est demandé de renommer toutes les variables commençant pas z_ de manière automatique car le nom et le nombre de ces variables peut varier.

data lab;
   input patient z_test1 $ test1_val z_test2 $ test2_val;
   datalines;
1 TEMP 38 HR 80
;
run;

Si deux variables seulement seraient à renommer et si elles s’appelaient toujours Z_TEST1 et Z_TEST2, le code serait tout simplement.

data lab;
   set lab (rename=(z_test1=test1 z_test=test2));
run;

Ou

data lab;
   set lab;
   rename z_test1=test1
          z_test2=test2;
run;

Ou

data lab;
   set lab;
   rename z_test1=test1;
   rename z_test2=test2;
run;

C’est cette dernière forme qui nous intéressera de reproduire de manière automatique.

2. Créer le fichier de référence

La liste de toutes les variables commençant pas Z_ du data set temporaire LAB, est sauvegardée dans le data set REF et plus particulièrement dans la variable OLD_NAME. On choisit en plus d’ajouter une seconde variable NEW_NAME contenant les noms sans les Z_.

Dans notre exemple, vu qu’il y a 2 variables à renommer, le data set REF contient deux observations dans la variable NAME.

proc sql;
   create table ref as
      select name as old_name,
             subst(old_name,3) as new_name
      from dictionary.columns
      where upcase(libname)='WORK' and
            upcase(memname)='LAB' and
            upcase(name) like 'Z_%';
quit;

3. Créer un fichier .sas avec une instruction filename et une étape data

Dans un second temps, l’emplacement et le nom du programme SAS à créer sont à donner. C’est le rôle de l’instruction FILENAME. Pour y faire ensuite référence, il suffit d’utiliser le surnom donné dans l’instruction. Ici, il s’agit du surnom SASREF.

filename sasref 'C:/sasref/rename_z.sas';

Les instructions FILENAME et LIBNAME ont des similarités. Dans une instruction LIBNAME, le nom de la bibliothèque s’appelle le LIBREF. Ici on parle de FILEREF. Tous les deux (LIBREF et FILEREF) doivent avoir une longueur de 8 au maximum et ne doit pas commencer par un chiffre.

4. Une étape data

Dans un troisème temps, une étape data est donnée pour écrire le programme.

  1. Ne pas créer de data set, DATA  _NULL_ : Comme, il n’y a pas besoin de créer de data set, le nom du data set est remplacé par le mot _NULL_.
  2. Désigner le nom du fichier .sas à créer, FILE: Puis, on précise où les informations contenues dans lesinstructions PUT seront copiées.
  3. Lire les données du fichier de référence, SET : Après, il faut désigner notre data set REF contenant les observations dans l’instruction SET.
  4. Utiliser la variable automatique _N_=1 pour désigner la première boucle autour de l’étape data et donc ici la première observation : Lors de la lecture de la première observation du data set REF les instructions DATA LAB et SET LAB seront écrites dans le programme.
  5. Ajouter autant d’instruction RENAME que d’observations dans le ficihier REF : Pour chacune des observations de REF, une instruction RENAME sera écrite. Le contenu variera en fonctions des valeurs contenues dans les variables OLD_NAME et NEW_NAME.
  6. Utiliser l’option END= pour désigner la dernière observation du data set REF : Enfin à la lecture de la dernière observation, une instruction RUN est ajoutée. Pour désigner la dernière observation, on fait appel à l’option END= de l’instruction SET qui nous permet d’introduire une nouvelle variable nommée EOF. Celle variable prend la valeur 0 pour toutes les observations du data set REF sauf la dernière qui prend la valeur 1.
data _null_;
   file sasref;
   set ref end=eof;
   if _N_=1 then
      do;
         put 'data lab;';
         put '    set lab;';
      end;
   put '   rename '  old_name '=' new_name ' ;';
   if eof then put 'run;';
run;

5. Exécuter le programme

Pour terminer il est possible d’appeler le programme avec une instruction %INCLUDE et d’enlever le lien qui existe entre SASREF et le fichier (desassign the filename reference)

Appeler le programme :

%include sasref;

Couper le lien entre le FILEREF et le programme RENAME_Z.SAS :

filename sasref clear;

Pour vous entraîner, vous pouvez faire varier le code et essayer de retrouver les autres syntaxes pour renommer les variables citées en première partie.

h1

Renommer une variable (RENAME)

octobre 14, 2008

Pour renommer une variable SAS dispose d’une option RENAME applicable dans une étape data et dans une procédure. De plus, l’instruction RENAME de l’étape data et le mot-clé AS de la PROC SQL sont disponibles. Voici donc une présentation de ces différentes notations.

La base des exemples :

Pour illustrer le propos, le data set CLASS de la bibliothèque SASHELP aura deux variables à renommer : la variable NAME deviendra la variable NOM et la variable HEIGHT s’appellera TAILLE.

Une observation seulement sera gardée : celle concernant ‘Barbara’. Selon que les variables sont renommées dans le fichier d’entrée ou le fichier de sortie, la variable NAME ou NOM sera utilisée pour définir la condition.

Quel ordre ? : Qu’il s’agisse d’une option ou d’une instruction RENAME, il faut utiliser le signe égal (=) avec :

  • en premier, à gauche le nom actuel de la variable
  • en dernier, à droite le nouveau nom.

Pour s’en souvenir, vous pouvez imaginer une forme de flèche. A=>B symbole alors variable A donne/devient variable B).

1. Les options du data step en solitaire

Après avoir donné le nom d’un data set dans une étape data ou dans une procédure comme PROC SORT ou PROC TRANSPOSE, il est possible de lister des options entre parenthèses parmi lesquelles on trouve RENAME. L’option s’applique donc au data set nommé juste avant.

Dans une étape data, il est possible d’appliquer l’option RENAME sur les data sets à lire ou sur les data sets créés. Voici deux exemples avec des instructions SET. Cela marche aussi avec d’autres instructions nommant un data set comme MERGE.

Dans ce premier exemple, les variables NAME et HEIGHT du data set d’entrée (SASHELP.CLASS) sont renommées. Une fois cela fait, SAS effectue les étapes suivantes à savoir garder les observations se référant à Barbara. C’est pour cela que la condition s’applique sur la variable NOM.

data opt_in;
set sashelp.class (rename=(name=nom height=taille));
if nom=‘Barbara’ then output;
run;

Dans ce second exemple, l’option RENAME est appliquée sur le fichier de sortie. La condition est donc traitée par SAS avant que les variables soient renommées. Il faut désigner la variable avec son nom d’origine (NAME) dans la condition.

data opt_out (rename=(name=nom height=taille));
set sashelp.class;
if name=‘Barbara’ then output;
run;

Les deux data sets OPT_IN et OPT_OUT donnent le même fichier final.

nom Sex Age taille Weight

Barbara F 13 65.3 98

2. Les procédures

De la même manière, l’option RENAME peut s’appliquer sur le fichier d’entrée (sauf PROC SQL) et de sortie d’une procédure. Voici deux exemples avec les procédures PROC SORT et PROC SQL.

proc sort data=sashelp.class
out=class (rename=(name=nom height=taille));
by age;
run;

proc sql;
create table opt_out (rename=(name=nom height=taille)) as
select *
from sashelp.class;
quit;

La procédure SQL dispose du mot-clé AS pour renommer une variable en particulier parmi celles énumérées.

proc sql;
create table sql_as as
select name as nom, sex, age, height as taille, weight
from sashelp.class;
quit;

3. L’instruction RENAME du data step

Il existe une instruction RENAME s’appliquant uniquement à l’étape data. Il est important dans ce cas particulier de se rappeler que les variables sont renommées seulement une fois le data set final (INSTRUCT) créé. Le processus de SAS est donc le même qu’avec l’option sur le fichier OPT_OUT.

data instruct;
set sashelp.class;
rename name=nom height=taille;
if name=‘Barbara’ then output;
run;

4. L’option RENAME combinée avec d’autres options du data step

L’option RENAME n’est qu’une des options du data set SAS. Parmi les autres options les plus courantes, citons KEEP, DROP, WHERE, FIRSTOBS et OBS.

Dans ce dernier exemple, on pourra remarquer que l’option WHERE utilise la variable sur l’âge une fois celle-ci renommée. Tandis que l’option KEEP désigne la variable âge d’origine.

data class;
set sashelp.class (keep=age where=(_age=12) rename=(age=_age));
run;