Posts Tagged ‘programmeur’

h1

SAS : obtenez des couleurs sympas dans vos rapports en 5 minutes

août 20, 2018

Publicités
h1

3 raisons pour créer un site Internet pour son CV

mars 2, 2009

Vous recherchez un stage, un emploi utilisant le logiciel sAS et on vous conseille de créer un site Internet pour votre CV. Mais quels sont les avantages de cette approche ?

1. Une seule place pour des informations détaillées et mises à jour

Les sites communautaires sont nombreux. Mettre à jour l’information sur chacun d’eux demande beaucoup de disponibilité. Une alternative est d’ajouter un lien vers votre CV dans chaque d’eux. Vous

  • gagnez du temps dans les mises à jour
  • proposez une information mise à jour en temps réel
  • avez une plus grande flexibilité qu’en au contenu

Rappel : 4 sites communautaires qui ont la cote.

  • En France, viadeo.com est le site de communauté professionnel le plus usité.
  • Linkedin.com s’adresse à un public plus large mais par forcément francophone.
  • Facebook garde encore une place priviliégiée pour le contacts non professionnels. Pour ma part, j’ai choisi de créer deux comptes : un perso et un pro.
  • Xing.com s’adress davantage à un public germanophone.

2. De multiples supports de communication pour votre lien « CV Internet »

Les occasions de communiquer un lien vers votre CV sont nombreuses :

2.1 Votre CV : le CV est probablement le premier support de communication dont vous disposez. Un recruteur qui aura accès à votre CV est potentiellement une personne qui pourra vous proposer un poste à plus ou moins long terme. Votre CV ne sera pas obsolet d’ici un an ou deux si vous y ajouter un lien vers votre CV. Vous donnez de la valeur à votre CV.

2.2 Les réseaux professionnels : viadeo.com, linkedin.com, facebook.com, xing.com. Vous pouvez me contacter pour ensemble partager notre réseau SAS.

2.3 Les site de l’emploi : monster.com et les autres sites spécialisées dans l’emploi ne vous permettent pas de partager toute l’information que vous souhaitez communiquer avec un recruteur. Le lien vers votre CV parera à ce problème.

2.4 Les forums de discussion : le forum spécialisé en informatique http://forum.hardware.fr dispose d’une rubrique sur l’emploi et la formation où vous pouvez échanger sur les thématiques de l’emploi. Le forum www.developpez.com dispose d’une rubrique SAS. La contrainte principale de ce dernier est l’obligation d’envoyer 50 messages sur le site pour être autorisé à ajouter un lien promotion vers son CV ou autre.

2.5 La signature en fin d’email : tous vos correspondants seront informé de votre recherche d’emploi si vous ajouter un lien vers votre CV dans la signature de vos emails.

2.6 Votre carte de visite : les cartes de visites personnelles restent d’un usage limité (soirées de networking, forum emploi, etc.). Du coup, des sites d’achat de carte de visite en ligne peuvent s’avérer suffisant. En effet, ils proposent pour la première commande 250 cartes de visite gratuite. Comptez en plus 10 à 15 euros si vous voulez vous épagner la publicité au dos de la carte de visite. Voir l’offre de VistaPrint.fr.

3. Enrichissez votre CV

Vous avez la liberté de dépasser la contrainte d’une page A4 requise par un CV traditionnel.

3.1 Vos réalisations : Vous pouvez ainsi ajouter des liens vers vos travaux :

  • rapports de stages
  • publications
  • etc.

Je me souviens de l’entretien pour mon premier poste. La page consacréée à mon CV avait été imprimée par le recruteur. Elle donna lieu à un échange plus ciblé. Pensez à fournir une version imprimable de 4/5 pages maximum pour un éventuel entretien.

3.2 Détaillez votre formation : Expliquez le contenu de votre formation en insistant sur les sujets qui vous tiennent à coeur.

Pour un recruteur, il est difficile de savoir exactement les compétences acquises lors d’une formation par un simple intitulé de diplôme. Vous pouvez avec un CV Internet lister les cours que vous avez suivi avec un descriptif des travaux accomplis. Par exemple :

  • 20h de travaux tutorés sous SAS,
  • présentation d’un projet de groupe devant un auditoire de 20 personnes sur une thématique de la finance,
  • participation à une conférence sur le thème « xx ».
  • etc.

3.3 Mulitipliez les formats de votre CV, un ficher .pdf and un fichier .rtf : Certains recruteurs préfèrent un CV au format .pdf car la mise en page ne change pas d’un ordinateur à l’autres. D’autres (les agences de recrutement notamment), optent pour une version .rtf (Word) pour pouvoir ajouter leurs coordonnées avant d’envoyer le CV à leur client. En proposant les deux versions téléchargeables, vous répondez rapidement aux besoins d’un public plus large.

3.4 Ajoutez des témoignages : Vos collègues, maîtres de stage, anciens responsables sont autant de personnes pouvant accréditer de votre professionnalisme. Sollicitez d’eux un message réaliste mettant en valeur des qualités susceptibles de servir dans un prochain poste.

3.5 Tenez les recruteurs informés de votre disponiblité : sur votre site vous pouvez montrer votre statut actuel : recherche active de stage, d’emploi ou vos dates de disponibilité à venir.

4. Un coût modeste voir nul pour une technologie facile à maîtriser

La technologie WordPress pour contruire son site : La plateforme Wordpess (ce n’est pas la seule) propose un la création d’un site Internet. Vous pouvez ajouter des posts sous le principe des blogs et/ou des pages dont le contenu n’a pas la même temporalité. Ce service est gratuit. Vous n’êtes pas obligé d’avoir un hébergement.
Un nom de domaine pour communiquer un nom de site mémorisable : parce qu’un nom du type martindupond.fr est plus parlant que martindupond.wordpress.com, il est conseillé d’acheter pour moins de 15 euros par an un nom de domaine. Parmi les fournisseurs, on trouve amen.fr , 1and1.com ou encore celui que j’utilise maintenant ovh.com

Un hébergement pour les plus disponibles : Si vous avez l’argent, et le temps d’installer et de mettre à jour la technologie WordPress sur un hébergement payant fourni par votre fournisseur de nom de domaine, faites-le. Ainsi tous vos liens que trouvera Google seront effectivement ceux de votre nom de domaine. Si vous décidez dans un premier temps de ne pas avoir d’hébergement payant, vous perdrez au moment du changement et pendant quelques semaines toute la notoriété acquise auprès des moteurs de recherche.

En résumé, un site Internet pour son CV est un investissement : vous prenez le temps de le construire aujourd’hui et dans 3 ans, il sera toujours pertinent si vous prenez un minimum soin de lui.

Lectures complémentaires

h1

Profil SAS : Bernard, Rennes

février 19, 2009

Bernard nous fait partager son expérience en SAS en répondant à ces trois questions :

  1. Comment avez-vous appris SAS ?
  2. Travailler avec SAS, pour vous, cela ressemble à quoi ?
  3. Quelles sont la ou les qualités qui font votre particularité ?

1. J’ai appris sur le terrain en deux temps.

Comment avez-vous appris SAS ?

Je suis attaché statisticien de l’INSEE et je travaille au rectorat de Rennes. J’ai appris SAS sur le tas en 1989 avec la version 5.18 . Puis, je ne l’ai plus utilisé pendant quelques années. De retour sur Rennes, il y a 7 ans,  je me suis remis à faire du SAS et cette fois avec la version 9.

2. En plus d’une utilisation traditionnelle, j’ai accompagné d’autres utilisateurs dans leur apprentissage.

Travailler avec SAS pour vous cela ressemble à quoi ?

J’ai animé jusqu’à cette année des TD préparés par une autre personne et j’ai aussi animé des formations SAS .

Dans le cadre de mon travail, j’utilise SAS de façon traditionnelle, mais de plus en plus, j’utilise les logiciels libres (R, TANAGRA).

3. Relire des ouvrages spécialisés en SAS est un travail très enrichissant.

Quelles sont la ou les qualités qui font votre particularité ?

J’ai participé à la relecture de deux livres spécialisés en SAS :

Je participe à la rubrique ! Envoyez un email à veronique.bourcier@sasreference.fr avec vos réponses aux trois questions que sont :

  1. Comment avez-vous appris SAS ?
  2. Travailler avec SAS, pour vous, cela ressemble à quoi ?
  3. Quelles sont la ou les qualités qui font votre particularité ?
h1

Profils SAS : Trois questions pour parler de vous (Exemple avec : Véronique Bourcier)

janvier 22, 2009

Je viens d’ajouter une rubrique « Interview » au blog. Dans cette rubrique, je vous propose de vous présenter en tant que programmeur SAS, que vous soyez en recherche d’emploi ou non. C’est l’occasion de montrer la diversité des parcours qui mênent à SAS et de vous dévoiler un peu en tant que lecteur de ce blog.

Voici trois questions pour guider votre intervention :

  1. Comment avez-vous appris SAS ?
  2. Travailler avec SAS pour vous cela ressemble à quoi ?
  3. Quelles sont la ou les qualités qui font votre particularité ?

Et comme il  faut toujours un premier, je me jette à l’eau.

1. J’ai débuté en SAS dans le cadre de mes études et ai acquis une véritable expérience grâce à mon travail dans la pharmaceutique

Comment avez-vous appris SAS ?

J’ai appris principalement sur le tas :

  • En 2000, j’ai eu mes premiers et seuls cours en SAS dans le cadre de mes études en statistique.
  • En 2003, je découvrais le langage macro dans le cadre d’un projet très important dans l’évaluation annuelle du bachelor.
  • C’est lors de mon premier emploi, en 2005, que j’ai entendu parlé de la procédure SQL. Comme quoi même un contrat de six mois c’est toujours un très bon tremplin
  • En 2006, je rejoins l’industrie pharmaceutique et acquiert les subtilités du langage SAS/BASE®.

2. C’est un travail de logique requièrant beaucoup de relationnel

Travailler avec SAS pour vous cela ressemble à quoi ?

SAS, en tant qu’outil de programmation appel à un travail de réflexion enrichissant. Certains font des jeux de logique pendant les vacances, moi je programme en SAS.

SAS c’est aussi le lien entre les différents groupes de travail dans les essais cliniques. Cela implique beaucoup de relationnel avec les autres programmeurs, les data managers assurant entre autres la coordination de l’étude, les développeurs de questionnaires électroniques, les codeurs de termes médicaux, les biostatisticiens et les managers.

3.  Entreprendre et former dans un contexte l’international

Quelle serait la ou les qualités qui font votre particularité ?

Un parcours international : Voilà bientôt 10 ans que j’évolue en Europe dans un environnement international :

  • Tout a débuté avec 5 années d’études en Angleterre ponctuées par un an de stage en Suisse, en Allemagne et au Luxembourg dans des établissements européens et internationaux.
  • Après, je suis partie travailler en Allemagne. Cela va bientôt faire trois ans maintenant que j’y parle au quotidien l’anglais et l’allemand.

Du coup, j’apprécie encore plus mes retours en France et entre autres la ville de Lyon qui m’accueille depuis quasiment la fin de mes études.

Former : J’aime créer les opportunités pour mener des formations.

  • C’est tout d’abord dans le secteur du secourisme que j’ai fait mes premiers pas dans la formation en assistant des moniteurs.
  • Puis, j’ai encadré des étudiants voulant se mettre à la planche à voile en n’ayant que quelques heures de pratique de plus qu’eux.
  • Dans le milieu associatif, j’ai organisé une formation au langage HTML pour les membres.
  • Mais c’est surtout depuis 2 ans que je me suis concentrée sur la formation SAS en faisant une intervention en milieu universitaire, en intervenant lors de réunion sur des points de SAS très précis pour coller aux besoins du terrain et en construisant ce blog.

Le goût de l’entreprenariat : Parlez-moi de votre projet dans la création de votre entreprise et je suis toute ouïe. J’ai adoré…

  • …Faire la promotion d’entreprise en incitant à la création de leur site Internet et parfois en y mettant la main à la pâte.
  • …Faire la promotion d’un club de sport universitaire pour avoir de nouveaux membres et ainsi le faire vivre durant l’été.
  • .. Et même à 14 ans, motiver deux copines pour faire un journal du collège.

Entrez en relation avec Véronique Bourcier sur :

Et découvrir les autres sites : programmeur-pro.comchaîne YouTube, hardandsoftskills.com

h1

7 conseils pour collaborer avec un programmeur SAS

novembre 13, 2008

Vous devez travaillez avec programmeur SAS et souhaitez connaître quelques petits trucs qui faciliteront cette collaboration. Cet article est fait pour vous. Les exemples traiteront principalement de la pharmaceutique mais peuvent être aisément généralisés.

1. Répondez rapidement à leurs questions

Maintenez le flux d’information : Lorsqu’un programmeur pose une question, il a souvent besoin de la réponse immédiatement pour pouvoir continuer à avancer dans son travail. Vous avez à peu prêt une marge d’une demi-journée pour réponse. Si vous répondez dans les 5 minutes c’est encore mieux. Faute de réponse, il sera obligé d’arrêter de travailler sur le projet. Le temps de réimmersion dans un projet est long et pesant pour un programmeur. En effet, le programmeur oublie très rapidement ce qu’il a fait et pourquoi même si il documente ces programmes. Imposez lui ces contraintes et il sera encore moins enclin à reprendre le processus et c’est vous qui risquez de voir vos dates butoires passer aux oubliettes.

2. Coupez vos réponses

Ecrire un mail par problématique vous donnera plus de chance d’en voir une partie de traitées rapidement. Si vous envoyez un bloc, cela effrayera le programmeur. Il aura tendance à traiter les réponses simples et rapide en premier. Faites partie de ses priorités.

3. Soyer précis dans vos demandes

Apportez votre expertise sur les données : Bien sûr, vous ne connaissez pas tous les surprises dans les données qui seront visibles une fois seulement le travail du programmeur en partie accomplie. Néanmoins, vous êtes le spécialiste sur ces données. Vous savez quand des valeurs sont aberrantes, comment les variables doivent être définies.

4. Garder un document de référence commun

Encouragez le programmeur à rédiger un document résumant les choix qu’il fait lors de l’écriture de ses programmes. Dans le cas de la rédaction d’une macro, il est obligé d’écrire divers documents :

  • un document technique (specification)
  • un manuel utilisateur (user manual)
  • un récapitulatif des tests effectués (test plan)
  • un diagramme décrivant le processus du programme (flowchart).

A tord, il rédige souvent ce type de document après avoir fini la partie programmation. Incitez-le à commencer la rédaction dès le début et à poursuivre les mises à jour au fur-et-à mesure.

Reste que dans le cas de la programmation lié au transfert de données ou à la création de tables statistiques aucun document n’est souvent demandé. Les Statistical Analysis Plan (SAP) pour les tables statistiques ne sont pas encore généralisées. Il est très pratique d’avoir un document sur lequel le programmeur listera les choix fais, les points en suspend demandant clarification de votre part, etc.

5. Informez-le des délais à respecter et vos attentes

Informez-lui de l’agenda de l’étude, des décisions majeures : Tenez compte du fait que le programmeur n’est impliqué que sporadiquement dans une étude clinique. Il sera consulté seulement à une certaine période du processus. Il n’aura quasiment pas d’information sur l’étude à part le protocole. Il n’aura pas été invité aux réunions pour présenter les enjeux de l’études, pour écouter les discussions sur les spécificités des patients et n’est en général pas tenu au courant des résultats de l’études à part un : les résultats sont positifs ou pas. De plus, il remplacera parfois un autre programmeur en cours de projet ou sera remplacé par un autre.

6. Expliquez les enjeux du projet

Faites-lui partager vos motivations et les enjeux que représentent l’étude sur laquelle vous l’impliquez. Le programmeur doit travailler sur plusieurs études et projets à la fois. Il n’a pas donc les moyens de se motiver pour chaque particularité d’une étude.

7. Ne modifiez pas le travail effectué par le programmeur

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la programmation sous SAS, ne commencez pas à ajouter des programmes qui affecteront les travaux de votre programmeur. Respectez le rôle de chacun.