Posts Tagged ‘macro’

h1

Appeler une macro d’un catalogue permanent

septembre 27, 2009

Dans l’article « Sauvegarder une macro au delà d’une session« , vous avez vu comment créer un catalogue permanent pour macro. Ici, je vous propose d’appeler une macro contenue dans un de ces catalogues.

1. Rappel : ajouter une entrée dans un catalogue pour macro

libname sasref ‘C:/sasref’;
options sasmstore=sasref mstored;

%macro perm_macro /store;
proc print data=sashelp.class;
run;
%mend perm_macro;

2. Appeler une macro compilée

Les options globales qui indique la position d’un catalogue pour macros sont MSTORED et SASMSTORE= où SASMSTORE est suivi du nom de la bibliothèque.

libname sasref ‘C:/sasref’;
options mstored sasmstore=sasref;
%perm_macro;

Lectures complémentaires

h1

Lire le contenu d’un catalogue pour macros

septembre 24, 2009

Dans l’article « Sauvegarder une macro au delà d’une session« , vous avez vu comment créer un macro catalogue permanent. Ici, je vous propose de voir comment savoir quelles macros sont contenues dans ce fichier.

1. Rappel : ajouter une entrée dans un catalogue pour macros

Dans l’étape qui suit, la macro PERM_MACRO a été sauvée dans un catalogue pour macro. Le nom par défaut d’un catalogue pour macro est SASMACR. Celui-ci a été sauvegardé dans la bibliothèque SASREF.

libname sasref ‘C:/sasref’;

options sasmstore=sasref mstored;

%macro perm_macro /store;
proc print data=sashelp.class;
run;
%mend perm_macro;

2. Voir le contenu d’un catalogue pour macro

A présent, la procédure catalogue et plus particulièrement l’instruction CONTENTS permet de lire le contenu de SASMACR.

La procédure CATALOG  peut être composée de plusieurs étapes. Pour voir le résultat en séquence de ces étapes une instruction RUN est ajoutée entre chacune d’elle. Un QUIT en fin de procédure permet de clore la procédure.

Ici comme une seule étape est requise, seul un RUN apparaît. Il est donc possible, dans ce cas précis de se contenter d’un QUIT.

  • Avec RUN et QUIT, REAL et CPU times sont de 0.01 secondes.
  • Avec seulement QUIT, REAL TIME=0.04 secondes et CPU TIME=0.00 secondes.

libname sasref ‘C:/sasref’;

proc catalog catalog=sasref.sasmacr;
contents;
run;
quit;

Ce contenu est affiché dans la fenêtre OUTPUT de SAS. Voir le résultat :

content_macro_catalog

Lectures complémentaires

h1

Protégé : Newsletter Septembre : Exercice

septembre 1, 2009

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Newsletter Juin : Exercice

juin 1, 2009

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Plusieurs mots d’un paramètre de macro à mettre entre guillemets (%QSYSFUNC, %STR(), TRANWRD)

mai 28, 2009

Mettre entre guillemets les mots contenus dans une macro variable SAS et les séparer par des virgules est possible au moyen des fonction %STR(), %QSYSFUNC et TRANWRD. Dans quel cas est-ce utile ? Comment se décompose cette syntaxe ?

1. Dans quel cas a-t-on besoin d’ajouter des guillemets et virgules ?

Lors de l’écriture d’une macro, vous pouvez avoir besoin d’autoriser plus d’un mot dans un des paramètres.

options mprint;

%macro test (multival=);

%mend test;

%test (multival=Alfred William);

Note : l’option MPRINT de l’instruction OPTIONS permettra de voir la résolution de la macro dans la log.

Ensuite, le contenu de ce paramètre traité comme une macro variable peut être appelé dans une condition. Dans l’exemple qui suit « Alfred », »William » sera remplacée par la macro variable mise à jour.

proc print data=sashelp.class (where=(name = (« Alfred », »William »));

run;

Il faut pour cela mettre la macro variable à jour en ajoutant des guillemets et la virgule comme séparateur.

2. Comment ajouter guillemets et virgules ?

2.1 Un mot

Dans le cas d’un paramètre avec un mot, on peut ajouter %str(% ») devant et derrière. Le symbole % permet d’introduire les caractères spéciaux comme le guillemet.

%let multival=%str(% »)&multival.%str(% »);

La macro donne alors :

%macro test (multival=);

%let multival=%str(% »)&multival.%str(% »);

proc print data=sashelp.class (where=(name = &multival.));

run;

%mend test;

%test (multival=Alfred);

2.2 Plus d’un mot

Pour mettre entre guillemets plus d’un mot, l’espace entre les mots sera remplacé par « , » (guillemet, virgule, guillemet) au moyen de la fonction TRANWRD.

%qsysfunc(tranwrd(&multival.,%str( ),%str(% »,% »)))

Pour exécuter cette fonction, qui n’a pas d’équivalent dans les macros fonctions, il faut englober le tout dans %SYSFUNC/%QSYSFUNC. La présence de la virgule oblige dans notre cas à utiliser %QSYSFUNC.

%macro test (multival=);

%let multival=%str(% »)%qsysfunc(tranwrd(&multival.,%str( ),%str(% »,% »)))%str(% »);

proc print data=sashelp.class (where=(name in (&multival.));

run;

%mend test;

%test (multival=Alfred William);

2.3 Plus d’un mot mis en majuscule

Enfin, pour ne pas tenir compte de la case, le texte peut être mis en majuscule au moyen de la fonction %UPCASE.

where=(upcase(name) in (%upcase(&multival.))

Cela donne :

%macro test (multival=);

%let multival=%str(% »)%qsysfunc(tranwrd(&multival.,%str( ),%str(% »,% »)))%str(% »);

proc print data=sashelp.class (where=(upcase(name) in (%upcase(&multival.))));

run;

%mend test;

%test (multival=Alfred William);

Lectures complémentaires

h1

Récupérer la valeur d’une option système dans une macro variable, %SYSFUNC(GETOPTION())

avril 30, 2009

Les options SAS modifiables au moyen de l’instruction globale OPTIONS peuvent être retrouvées dans une étape data ou autre au moyen de %SYSFUNC(GETOPTION()).

Par exemple, cette semaine, j’ai eu besoin de savoir combien de caractères par ligne je pouvais entrer dans ma sortie (fenêtre OUTPUT). En d’autres termes, je voulais connaître la LINESIZE et en fonction d’elle ajuster les colonnes de mon listing généré au moyen d’un simple PROC REPORT.

1. Lire dans la LOG l’information

L’instruction PROC OPTIONS permet de lister toutes les options dans la fenêtre LOG de SAS. En ajoutant OPTION=, l’affichage est réduit à la seule option LINESIZE.

proc options option=linesize;
run;

Dans notre exemple, l’option LINESIZE est de 91. Jusqu’à 91 caractères pourront être affichés sur une même ligne avec un PROC PRINT ou autre.

LINESIZE=91 Line size for SAS log and SAS procedure output
NOTE: PROCEDURE OPTIONS used (Total process time):
real time 0.00 seconds
cpu time 0.00 seconds

2. Sauvegarder l’information dans une macro variable

Pour illustrer la syntaxe %SYSFUNC(GETOPTION()), je choisi de sauvegarder l’information dans une macro variable appelée CURRENT_LS. Cette valeur est ensuite affichée dans la LOG au moyen de l’instruction %PUT.

%let current_ls=%sysfunc(getoption(linesize));
%put &current_ls.;

Vous pouvez directement inclure %SYSFUNC(GETOPTION()), dans une instruction globale comme TITLE si vous le souhaitez.

La liste des options du système SAS est grande. A vous d’explorer les possibilités que vous offre cette notation.

h1

Evaluer le critère performance TEMPS d’un programme (%SYSFUNC, %SYSEVALF)

avril 10, 2009

Un critère pour évaluer la performance d’un programme est de connaître son temps d’exécution. La fonction système %SYSFUNC permettra de récupérer le temps à un instant donné et la fonction  %SYSEVALF servira à calculer la différence entre deux temps pré-enregistrés. Voici un exemple en 4 étapes.

1. Récupérer le temps en début de programme

Dans un premier temps, le temps de début est sauvegardé dans une macro variable TEMPS_DEBUT. Il est extrait au moyen de la fonction TIME() et est donc exprimé en secondes.

%let temps_debut = %sysfunc(time());

2. Exécuter la partie principale du programme

Pour l’exemple un simple PROC PRINT est ajouté comme partie principale du programme.

proc print data=sashelp.class;
run;

3. Récupérer le temps en fin de programme

Dans un troisième temps, le temps en fin de programme est sauvagardé dans la macro variable TEMPS_FIN. Comme précédemment; la fonction TIME() est utilisée.

%let temps_fin = %sysfunc(time());

4. Evalutation et affichage de la durée écoulée

La durée écoulé entre le début et la fin du programme est sauvegardée dans la macro variable DUREE. Cette durée est ensuite affichée dans la log au moyen de l’instruction %PUT.

Sur le même principe qu’une fonction %EVAL dans une macro, la fonction %SYSEVALF permet de considérer les deux variables TEMPS_DEBUT/TEMPS_FIN comme des nombres le temps du calcul de la différence.

%let duree = %sysevalf(&temps_fin.-&temps_debut.);
%put Durée d’exécution : &duree.;

Lectures complémentaires

www.sasreference.fr

SAS Online Doc

  • Using SAS Language Functions in the Data Step and Macro Facility
  • %SYSFUNC and %QSYSFUNC Functions
  • Summary Descriptions and Syntax
  • %EVAL Function
  • %SYSEVALF Function
  • How the macro processor evaluates Arithmetic Expressions
  • TIME Function