Posts Tagged ‘log’

h1

Protégé : Avez-vous pensé à lire votre log de manière automatique

septembre 12, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Créer une variable numérique à partir d’une variable caractère (fonctin INPUT avec point d’interrogation)

octobre 17, 2009

Ce sujet a été réécrit sur programmeur-pro.com. Consultez la section 4 intitulée « La question » de l’article « Convertir une variable caractère en numérique et inversement« .

Vous avez des nombres et du texte sauvegardés dans une variable caractère dans une table sAS et vous voulez sauvegarder les données numériques dans une variable numérique sans avoir dans la log une indication d’erreur (_ERROR_=1) pour les valeurs non compatibles. Comment adapter la fonction INPUT ?

1. Les données pour l’exemple

Pour l’exemple,  nous avons un dataset appelé CHAR avec une variable caractère, X_CHAR et 5 observations.

data char;
length x_char $10;
input x_char $ 1-10;
datalines;
-1.3
– 5
5.3.2
18.9
AB
;
run;

2. Le résultat attendu

Nous voudrons que la première et la quatrième observation soient converties en nombre. En effet,les trois autres valeurs ne sont pas convertibles.

  • La seconde observations est non valide à cause de l’espace séparant le signe moins et le nombre 5.
  • La troisième observation a plus d’un point
  • La dernière observation est un texte.

3. La version traditionnelle

La fonction INPUT permet de passer d’une variable caractère à une variable numérique. Elle est composée de deux paramètres : le nom de la variable caractère à convertir (ou une valeur entre guillemets) et l’informat qui permet d’interpréter les valeurs de la variable.

data char_num;
set char;
x_num=input(x_char,20.6);
run;

Malheureusement, SAS n’est pas totalement satisfait de cette action pour les valeurs ne répondant pas aux critères de l’informat.

input_withoutquestionmark

4. Une log propre grâce au point d’interrogation

Le double point d’interrogation précédent le nom de l’informat empêchera la log d’avoir la note. Bien sûr, cela n’a d’intérêt que si vous avez de bonnes raisons d’ignorer ce message d’erreur. Le cas contraire, vérifiez vos données.

data char_num;
set char;
x_num=input(x_char,??20.6);
run;

Note : si la fonction INPUT est utilisée dans l’option de data set WHERE, un WARNING apparaît.

data char_num ;
set char (where=(input(x_char,20.6)=18.9));
run;

input_warning

Ce warning ne peut être enlevé avec le point d’interrogation. Il crée même une erreur dans la log.

input_error

Lecture complémentaire

h1

Il était une fois la LOG

juin 23, 2008

La fenêtre LOG (ou JOURNAL pour la version française de SAS) contient des informations plus ou moins détaillées sur le travail effectué par SAS. Ces informations peuvent être sauvegardées dans un fichier externe ou être supprimées lors de l’exécution du programme.

1. Une LOG plus ou moins détaillée

Deux situations se présentent :

  • lire les détails de l’exécution d’une macro
  • accéder aux détails d’un fichier .sas inclus dans un autre programme (%INCLUDE…)

Changer les options par défauts : les options MPRINT, MLOGIC et SYMBOLGEN s’adresse à la macro et SOURCE2 au programme inclus. Par défaut, ces options sont désactivées. Elles ont pour but d’aider le programmeur au stade du développement.

Voir le statut actuel des options : pour connaître l’état actuel d’une de ces options, il faut consulter la log après avoir exécuté la procédure options.

proc options;
run;

Remettre les options dans leur état initial : pour désactiver ces options, on utilise NOMPRINT, NOMLOGIC, NOSYMBOLGEN et NOSOURCE2.

Exemple, partie 1 : Le fichier main_include.sas contient l’instruction OPTIONS, le format AGE et la macro RAPPORT.

options source2 mprint mlogic symbolgen;

proc format;
   value age
   11-13 = ’11-13′
   14-16 = ’14-16′
   other = ‘Autre’;
run;

%macro rapport (dsn=);
proc report data=&dsn;
   columns name age sex;
   define name /‘Nom’ display;
   define age  /‘Age’ display ;
   define sex  /‘Sexe’ display;
   format age age.;
run;
%mend rapport;

Exemple, partie 2 : Dans un second programme, le premier programme et la macro RAPPORT sont appelés.

%include ‘C:/sasref/main_include.sas’;
%rapport (dsn=sashelp.class);

2. Commander la suppression du contenu de la LOG

Sous Windows, par défaut, à chaque nouvelle exécution d’un programme, la log grossie. Pour la vider, il y a deux possibilités : une manuelle et une automatique.

Après avoir activé la fenêtre log en la sélectionnant, il y a trois choix possibles :

  • Combiner les touches clavier Ctrl et E (raccourci clavier CTRL+E)
  • Sélectionner menu Edit/Clear All.
  • Taper la commande log;clear; dans le cadre en haut à gauche de l’écran

Cela marche aussi avec les fenêtres OUTPUT et EDITOR. Remplacez seulement le mot LOG par OUTPUT ou EDITOR pour la commande.

Pour une action automatique, l’instruction DM permet d’inclure dans le programme les mots-clés donné jusqu’à présent dans le cadre pour les commandes.

proc print data=sashelp.class;
run;

dm ‘log;clear;’;

3. Sauvegarder le contenu de la LOG dans un fichier externe

Rediriger le contenu de la log : la procédure PROC PRINTTO permet de rediriger le contenu de la log dans un fichier externe. Pour cela, le nom du fichier à créer et son chemin d’accès sont définis dans LOG=. Au choix, l’extension du fichier est .log ou .txt.

Rediriger le listing : le contenu de la fenêtre OUTPUT peut-être aussi redirigé. Cette fois-ci, il faut utiliser FILE=.

Ecraser les anciens fichiers : pour effacer le contenu d’un précédent fichier, il y a l’option NEW dans l’instruction PROC PRINTTO.

Réinitialisation : pour réactiver les destinations par défaut, la procédure sans argument est soumise à SAS.

proc printto log=‘C:/sasref/class.log’ new;
run;

proc printto file=‘C:/sasref/class.txt’ new;
run;

proc print data=sashelp.class;
run;

proc printto;
run;