Posts Tagged ‘conseils’

h1

Emploi/Formation : Le journal Le Parisien vous offre des exemples de CVs, lettre de motivation

juin 26, 2010

Dans ce samedi emploi, je vous propose de découvrir les multiples articles proposé par le journal le parisien sur le CV, la lettre de motivation, l’entretien d’embauche et le stage (rapport, soutenance, etc.) tels qu’ils sont couramment attendus en France.

1. Pour quel métier êtes vous fait ?

  • Test qui requiert une inscription

2. Votre CV

3. La lettre de motivation

4. Entretien d’embauche

5. Le stage

Lectures complémentaires :

  • Une lettre de motivation avec une typographie bien française : Après avoir vu ces dernières années de nombreux CVs et lettres de motivation, il me semble important de rappeler quelques règles de typographie qui s’avèreront essentielle pour avoir une chance de décrocher un emploi. Voici donc un document .pdf de l’IRISA (Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires) de Rennes en France.
  • 3 raisons pour créer un site Internet pour son CV : Vous recherchez un stage, un emploi utilisant le logiciel sAS et on vous conseille de créer un site Internet pour votre CV. Mais quels sont les avantages de cette approche ?
  • Quelle rémunération pour mon stage ? : Beaucoup d’entre vous font ou vont faire dans les mois à venir un stage sous SAS. Suite à un article du magazine Management de septembre « Vos obligations vis-à-vis des stagiaires », je vous propose de retrouver tous les détails en termes de législation française sur le site http://www.travail-solidarite.gouv.fr et plus particulièrement vers la page très bien rédigée : Les stages étudiants en entreprise.
  • 8 compétences pour un CV grâce aux loisirs : Faites de vos loisirs un argument pour montrer vos qualités humaines. En plus de vos jobs d’été et vos stages, vos loisirs parlent pour vous. Avant de rechercher une compétence, l’employeur veut un collaborateur qui s’intègre bien à l’équipe en place, qui défend la même philosophie, les mêmes valeurs. C’est une très bonne chose. Cela réduit les chances de passez 5 jours par semaine au boulot avec des personnes qui vont sont antagonistes à défendre des projets que vous désapprouvez. Voici quelques pistes. A vous d’adaptez et de compléter selon votre parcours.
  • 6 conseils pour un CV SAS débutant : Vous commencez vos études et vous voulez mettre toutes vos chances de votre côté pour votre entrée dans la vie activité ? Les études se terminent et vous voudriez devenir consultant SAS ? Comment construire votre expérience et créer un CV débutant béton. Car oui, l’expérience ne fait pas tout. Les recruteurs savent que vous ne connaissez pas le SAS base sur le bout des doigts. Ce qu’il recherche est un peu plus subtil. Voici 8 conseils pour construire un CV attractif.
  • 6 conseils pour un CV bilingue anglais : Aujourd’hui parler l’anglais, ce n’est pas un plus, c’est un pré-requis, comme savoir écrire et savoir allumer un ordinateur. Dans le monde SAS, l’anglais aussi un besoin pour lire et rédiger des supports en anglais, pour dialoguer avec des collègues de différents pays. Comme parvenir à progresser en anglais et à enrichir votre CV ?
  • Ce stage est-il fait pour moi ? 6 questions à se poser. : Dans votre parcours universitaire, vous serez amenés à faire des stages. Ceci est plus qu’une obligation pour obtenir un diplôme. C’est le moyen d’argumenter vos motivations lors de votre future recherche d’emploi. Votre CV en sera grandement enrichi. Voici une série de questions à se poser pour faire un choix stratégique. Ce stage argumenta t-il en ma faveur lorsqu’il s’agira … ?
  • Le SAS vous captive ? 8 astuces pour le montrer dans un CV : Pour construire un CV SAS débutant, il faut savoir montrer son intérêt pour le logiciel … sans avoir à disposition la carte « Expérience ». Il existe quelques astuces pour contourner le problème lorsqu’on a eu que quelques cours obligatoires dans son parcours.
  • Le monde du programmeur SAS en pharma : L’environnement professionnel du programmeur SAS dans le secteur pharmaceutique et plus précisément dans la partie essais cliniques peut ressembler à une boîte noire. Hors SAS est un standard dans ce secteur et les besoins en programmeurs y sont récurrents. Il est donc fort enrichissant d’avoir une connaissance de ce milieu. Pour une immersion dans l’univers des essais cliniques, je vous propose l’article sur le sujet a été écrit par Sy Truong, Meta-Xceed : Clinical Trials Terminology for SAS Programmers. Voici une traduction du résumé et de l’introduction pour vous donner un avant goût de cet article.
h1

7 conseils pour collaborer avec un programmeur SAS

novembre 13, 2008

Vous devez travaillez avec programmeur SAS et souhaitez connaître quelques petits trucs qui faciliteront cette collaboration. Cet article est fait pour vous. Les exemples traiteront principalement de la pharmaceutique mais peuvent être aisément généralisés.

1. Répondez rapidement à leurs questions

Maintenez le flux d’information : Lorsqu’un programmeur pose une question, il a souvent besoin de la réponse immédiatement pour pouvoir continuer à avancer dans son travail. Vous avez à peu prêt une marge d’une demi-journée pour réponse. Si vous répondez dans les 5 minutes c’est encore mieux. Faute de réponse, il sera obligé d’arrêter de travailler sur le projet. Le temps de réimmersion dans un projet est long et pesant pour un programmeur. En effet, le programmeur oublie très rapidement ce qu’il a fait et pourquoi même si il documente ces programmes. Imposez lui ces contraintes et il sera encore moins enclin à reprendre le processus et c’est vous qui risquez de voir vos dates butoires passer aux oubliettes.

2. Coupez vos réponses

Ecrire un mail par problématique vous donnera plus de chance d’en voir une partie de traitées rapidement. Si vous envoyez un bloc, cela effrayera le programmeur. Il aura tendance à traiter les réponses simples et rapide en premier. Faites partie de ses priorités.

3. Soyer précis dans vos demandes

Apportez votre expertise sur les données : Bien sûr, vous ne connaissez pas tous les surprises dans les données qui seront visibles une fois seulement le travail du programmeur en partie accomplie. Néanmoins, vous êtes le spécialiste sur ces données. Vous savez quand des valeurs sont aberrantes, comment les variables doivent être définies.

4. Garder un document de référence commun

Encouragez le programmeur à rédiger un document résumant les choix qu’il fait lors de l’écriture de ses programmes. Dans le cas de la rédaction d’une macro, il est obligé d’écrire divers documents :

  • un document technique (specification)
  • un manuel utilisateur (user manual)
  • un récapitulatif des tests effectués (test plan)
  • un diagramme décrivant le processus du programme (flowchart).

A tord, il rédige souvent ce type de document après avoir fini la partie programmation. Incitez-le à commencer la rédaction dès le début et à poursuivre les mises à jour au fur-et-à mesure.

Reste que dans le cas de la programmation lié au transfert de données ou à la création de tables statistiques aucun document n’est souvent demandé. Les Statistical Analysis Plan (SAP) pour les tables statistiques ne sont pas encore généralisées. Il est très pratique d’avoir un document sur lequel le programmeur listera les choix fais, les points en suspend demandant clarification de votre part, etc.

5. Informez-le des délais à respecter et vos attentes

Informez-lui de l’agenda de l’étude, des décisions majeures : Tenez compte du fait que le programmeur n’est impliqué que sporadiquement dans une étude clinique. Il sera consulté seulement à une certaine période du processus. Il n’aura quasiment pas d’information sur l’étude à part le protocole. Il n’aura pas été invité aux réunions pour présenter les enjeux de l’études, pour écouter les discussions sur les spécificités des patients et n’est en général pas tenu au courant des résultats de l’études à part un : les résultats sont positifs ou pas. De plus, il remplacera parfois un autre programmeur en cours de projet ou sera remplacé par un autre.

6. Expliquez les enjeux du projet

Faites-lui partager vos motivations et les enjeux que représentent l’étude sur laquelle vous l’impliquez. Le programmeur doit travailler sur plusieurs études et projets à la fois. Il n’a pas donc les moyens de se motiver pour chaque particularité d’une étude.

7. Ne modifiez pas le travail effectué par le programmeur

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la programmation sous SAS, ne commencez pas à ajouter des programmes qui affecteront les travaux de votre programmeur. Respectez le rôle de chacun.

h1

6 conseils pour un CV SAS débutant

avril 17, 2008

Vous commencez vos études et vous voulez mettre toutes vos chances de votre côté pour votre entrée dans la vie activité ? Les études se terminent et vous voudriez devenir consultant SAS ? Comment construire votre expérience et créer un CV débutant béton. Car oui, l’expérience ne fait pas tout. Les recruteurs savent que vous ne connaissez pas le SAS base sur le bout des doigts. Ce qu’il recherche est un peu plus subtil. Voici 8 conseils pour construire un CV attractif.

1. Adaptez votre CV : il est très tentant de construire un CV passe partout et de l’envoyer au plus grand nombre. Pourtant dans les faits, il est plus efficace de cibler l’employeur et de renforcer les points qui l’interpelleront. Par exemple faire des CVs de programmeur SAS et de statisticien distincts. Il est courant de dire qu’on s’intéresse plus spontanément avec les personnes qui nous ressemblent, qui ont un point commun avec vous. A vous de donner la change à l’employeur de retrouver ce qui lui est familier.

2. Citez des actions illustrez votre intérêt pour le SAS : mentionnez dans votre CV toutes vos expériences relevant du SAS  que ce soit dans le cadre universitaire (stages, cours de SAS, projets conduits sous SAS, travail pour la junior entreprise de l’établissement sous SAS), de rencontres (séminaires universitaires, conférences utilisateurs), sur le net (forums de discussion) ou par le biais d’une certification SAS.

3. Détaillez votre expérience SAS par projet / stage : donnez des pistes au recruteur pour évaluer votre niveau de SAS. De plus cela de donner une part plus grande à SAS de la surface de votre CV. En effet, si vous pointez uniquement SAS dans les compétences informatiques et que vous le faite suivre d’autres langages de programmation ou logiciel statistique, cela donnera l’impression :  » connaît un peu de tout mais pas grand chose de chaque « .

  • Modules : listez les modules utilisés (SAS/Base®, SAS/Graph®, Macros, ODS®, SAS/STAT®, etc.),
  • Version SAS : précisez les versions de SAS utilisées (V 8.2, V.9.1.3)
  • Système d’exploitation : avez-vous travaillé sous Unix ou sous Windows ?
  • Réalisations : quel sont les résultats concrets de votre travail ? Précisez notamment ceux que vous pourriez refaire : statistiques descriptives sous formes de tableaux, génération de listings, validation de macros, rédaction d’un manuel utilisateur, migration de données, développement de routines, etc.

4. Partagez votre connaissance du secteur d’activité et du métier de consultant : pour collectez des informations sur la pharmaceutique, la finance, les études marketing, vos rencontres et vos lectures vous seront précieuses. Bien sûr, il y a les stages et les projets universitaires. En plus, vous pouvez rencontrez des professionnelles lors de journées avec les anciens étudiants de votre école, lors de conférences utilisateurs. Sur le net, les blogs professionnels commencent à se développer. On trouve aussi des groupes de discussions et des newsletters. La presse généraliste et spécialisées peut donner une vue moins spécialisée SAS pour mieux comprendre les enjeux, l’évolution du marché et des acteurs principaux.

5. Montrez votre capacité à communiquer en anglais et à progresser : parlez de vos études à l’étranger, vos voyages scolaires, échanges entre villes jumelées, vos rencontres avec des anglophones via une association ou un tandem, votre temps passé à écouter la radio anglaise ou à voir des films et séries américaines.

6. Citez des exemples reflétant votre personnalité et vos aspirations : vos stages sont autant de chances d’argumenter ce stage argumenta t-il en ma faveur lorsqu’il s’agira … d’évoluer dans un secteur d’activité, de mobilité, de vivre dans une grande ville, de perfectionner une langue, de s’adapter à un environnement international,  multidisciplinaire. De plus le choix du lieu d’étude par rapport à votre domicile familial pourra valoriser votre mobilité. Vos loisirs valoriseront votre capacité à travailler en équipe, à faire preuve d’initiative, à communiquer par téléphone, à encadrer une équipe, …

Quelque soient vos choix dans votre parcours, l’important est de restez cohérent.

h1

Ce stage est-il fait pour moi ? 6 questions à se poser.

mars 16, 2008

 paris_fr.jpg

Dans votre parcours universitaire, vous serez amenés à faire des stages. Ceci est plus qu’une obligation pour obtenir un diplôme. C’est le moyen d’argumenter vos motivations lors de votre future recherche d’emploi. Votre CV en sera grandement enrichi. Voici une série de questions à se poser pour faire un choix stratégique. Ce stage argumenta t-il en ma faveur lorsqu’il s’agira … ?

1. … du secteur d’activité : SAS touche de nombreux secteurs d’activités.

  • SAS est un standard de la pharmaceutique.
  • Il devient de plus en plus répandu dans les secteurs de la finance, des télécommunications et de la grande consommation.
  • SAS est utilisé de manière sporadique dans les autres organismes publics et privés.

Selon le secteur, les bases de données sont d’importance différente et traitent de problématiques particulières.

  • Les essais cliniques on de petites bases de données 
  • De larges bases servent pour l’étude des profils clients (CRM ou Customer Relationship Management)
  • La modélisation des risques en milieux bancaire et assurance se base sur de nombreuses données.

Votre stage est-il en accord avec vos préférences sectorielles ?

2. … de mobilité : le consultant change de lieu de travail plus ou moins fréquemment.  

  • La zone géographique est variable : la mobilité du consultant peut aller d’une grande ville à un continent voir au monde.
  • La durée des missions est variable : les missions dans le secteur du SAS peuvent durer quelques semaines mais aussi quelques années. On commence par quelques mois. Le client renouvelle le contrat. Et de fil en aiguille, on peut très facilement rester plusieurs années.

Votre stage se situe t-il dans une ville différente de votre lieu d’étude ? de votre famille ? Si la réponse est oui et que vous voulez argumenter votre mobilité, vous aurez des faits à présenter plutôt que de belles paroles.

3. … de vivre dans une grande ville : environ 80% des jeunes diplômés du diplôme STID (DUT Statistique et Traitement Informatique des Données) de Vannes travaillaient sur Paris en 1998. Comment montrer votre souhait de vivre sur Paris si ce n’est en faisant un stage dans une grande métropole ?

4. … de parler couramment anglais : l’anglais est la langue de travail du SAS. Une fois que vous avez touché la version anglaise du SAS, vous n’avez plus envie de toucher à la version française. La documentation SAS est à dominante en anglais. Certains secteurs d’activité font travailler des équipes sur plusieurs continents comme la pharmaceutique. D’autres font intervenir des compétences de multiples pays sur un seul site. En recherche, les articles scientifiques sont écrits en anglais pour toucher un public plus large. Dans tous ces cas, l’anglais est un indispensable. Votre stage sera-t-il un moyen de mettre en valeur cette compétence en langue anglaise, voir de la développer ?

5. … de s’adapter à un environnement international : comme indiqué dans le point précédent, certains postes font travailler des équipes venant d’Europe et d’ailleurs. A titre d’exemple en tant que consultant dans la pharmaceutique, j’ai des collaborateurs allemands, américains, anglais, russes, hongrois, camerounais,… En stage, j’ai aussi travaillé avec des grecs, vietnamiens, rwandais, philippins… C’est une vraie source d’enrichissement pour celui qui a une vraie ouverture d’esprit. Votre stage vous fera t-il évaluer dans un environnement international ?

6. … de travailler avec des collaborateurs pluridisciplinaires : biostatisticiens, financiers, managers, chercheurs, data managers,… la liste des métiers de vos collaborateurs peut être très hétéroclite. Votre stage mettra t-il en valeur votre capacité à vous adapter à votre entourage ?

Vous noterez que je n’ai pas mentionné « … de se perfectionner en SAS ».  J’imagine que vous l’avez déjà sur votre liste. Même si c’est important, vous n’aurez une réponse complète qu’à l’issue du stage. Ceci ne doit donc pas être votre seul argument. Evaluez les questions qui à vos yeux méritent un oui. Chacun à ses propres souhaits et contraintes. Toutes se valent.

h1

Le SAS vous captive ? 8 astuces pour le montrer dans un CV

mars 9, 2008

ksfe.jpg

Pour construire un CV SAS débutant, il faut savoir montrer son intérêt pour le logiciel … sans avoir à disposition la carte « Expérience ». Il existe quelques astuces pour contourner le problème lorsqu’on a eu que quelques cours obligatoires dans son parcours.

1. Choisissez des options parlantes : choisissez une option SAS à l’université si elle existe. Pensez à ajouter le nombre d’heures.

2. Privilégiez le SAS dans vos projets universitaires : qu’il s’agisse d’un projet de fin d’année ou de simples exercices, privilégiez le logiciel SAS lorsque le choix vous est offert.

3. Donnez des cours : si votre université propose des cours, travaux de soutien ou de support impliquant le logiciel SAS, jouez cette carte.

4. Rejoignez la junior entreprise de votre établissement : quelques écoles ont une junior entreprise en place. D’un côté, il y a un groupe d’étudiants qui trouve des clients et facturent à un prix défiant la concurrence pour des prestations liés à leur formation. De l’autre côté, il y a des étudiants qui ponctuellement sont choisis pour assurer la prestation et sont rémunérés.

5. Participez à des séminaires SAS : dans le milieu universitaire, de nombreux séminaires sont organisés. Les élèves ont la charge d’organiser l’événement en faisant venir des intervenants avec l’aide de SAS Academic et d’inviter le plus grand nombre. Le site SAS Academic France annonce ces événements https://www.sas.com/fr_fr/academic.html. SAS Academic propose également une newsletter et diffuse gratuitement les offres d’emploi que ses clients lui font parvenir.

6. Assistez aux conférences : les utilisateurs SAS se rencontrent pour partager leur expérience. Les rencontres aux pauses sont aussi importantes que les interventions en amphi. Cela permet de voir le métier sous différents angles. En photo, vous avez la clinique universitaire d’Aix-la-Chapelle où s’est tenue la conférence annuelle KSFE.

7. Intervenez sur des forums de discussions SAS : les forums developpez.net en français et SAS-L en anglais sont très dynamiques.

8. Devenez certifié SAS : SAS propose plusieurs certifications. Le premier niveau s’intitule SAS/BASE®. On peut la passer dans un organisme d’examen agréé pour moins de 150 euros.