Posts Tagged ‘anglais’

h1

15 livres achetés par les lecteurs du blog

juillet 7, 2012

En achetant un livre sur Amazon en cliquant sur un lien du blog, une commission m’est versée.

Voici quelques livres, pas toujours référencés sur le blog, achetés par les lecteurs. Ils traitent de SAS, du logiciel R, de statistique ou de compétences plus générales (anglais).

Deux sorties sont prévues d’ici peu :

1. Notez qu’à la rentrée sortira la quatrième édition du livre « Data mining et statistique décisionnelle » de Stéphane Tufféry. Pour le moment voici le lien vers la 3ème Edition.

2. De même, la second édition de l’ouvrage Le modèle linéaire par l’exemple – 2e éd. – Régression, analyse de la variance et plans d’expérience: Régression, analyse de la variance et plans d’expérience illustrés avec R et SAS, de Jean-Marc Azaïs et Jean-Marc Bardet sortira en août 2012.

Parmi les autres livres consacrés à SAS, on trouve :

3. SAS for Mixed Models, de Ramon C. Littell, George A., PH.D. Milliken, Walter W. et PH.D. Stroup, mars 2006

4. SAS Certified Base Programmer for SAS 9 Certification Exam Preparation Course in a Book for Passing the SAS Certified Base Programmer for SAS 9 Exam: … on Your First Try Certification Study Guide, de William Manning, juin 2009

5. Reporting avec SAS : Mettre en forme et diffuser vos résultats avec SAS 9 et SAS 9 BI, d’Olivier Decourt, Novembre 2008

6. SAS l’essentiel – SAS v8 et SAS v9, SAS Enterprise Guide, langages SAS, SQL et macro, d’Olivier Decourt, juin 2011

7. SAS 2 édition – « introduction pratique : du data management au reporting », de Sébastien Ringuedé, avril 2011

8. Méthodes statistiques de l’économie et de la gestion : Tome 3, Econométrie théorie et application sous SAS, de Virginie Delsart, Arnaud Rys et Nicolas Vaneecloo, octobre 2009

Le logiciel R a aussi son livre

9. Initiation à la statistique avec R – Cours, exemples, exercices et problèmes corrigés, de  Myriam Maumy-Bertrand et Frédéric Bertrand, septembre 2010

Quelques notions de probabilité ensuite avec :

10. L’essentiel en théorie des probabilités, de Jean Jacod et Philip Protter, octobre 2002

La thématique des sondages est adressée avec ce livre :

11. Mon plan de sondage en 9 questions, de Sidi Tiral, mars 2010 (table_des_matieres.pdf)

D’autres applications de la statistuqes sont traitées par :

12. Statistiques pour l’économie et la gestion, de Anderson, Sweeney, Williams et traduit par Claire Borsenberger, août 2010

13. Econométrie: Méthode et Applications, de Nicolas Jacquemet et Bruno Crépon, juillet 2010

14. Modélisation statistique appliquée aux sciences sociales, de Pascal Bressoux, octobre 2010

Enfin une version audio d’une méthode d’apprentissage a été achetée.

15. Perfectionnement Anglais : Enregistrement MP3, d’Assimil, juin 2008

Publicités
h1

Livre en anglais : 97 Things Every Programmer Should Know

mars 17, 2012

Voici une lecture que je tenais à vous faire partager. Il s’agit du livre 97 Things Every Programmer Should Know.

Il s’agit d’un recueil de conseils de programmeurs au sens large C++, Java, etc. mais pas de SAS. Chaque témoignage se présente sous la forme d’une double page. Certains exemples sont peux accessibles aux non initiés. Il reste quelques idées générales valables également pour le programmeur SAS. Voici les grandes thématiques :

  • Bugs and Fixes
  • Build and Deployment
  • Coding Guidelines and Code Layout
  • Design Principle and Coding Techniques
  • Domain Thinking
  • Errors, Error Handling, and Exceptions
  • Learning, Skills and Expertise
  • Nocturnal or Magical
  • Performance, Optimization, and Representation
  • Professionalism, Mindset, and Attitude
  • Programming Languages and Paradigms
  • Refactoring and Code Care
  • Reuse versus Repetition
  • Schedules, Deadlines, and Estimates
  • Simplicity
  • Teamwork and Collaboration
  • Tests, Testing, and Testers
  • Tools, Automation, and Development Environments
  • Users and Customers

Vous pouvez consulter les commentaires du livre sur Amazon : 97 Things Every Programmer Should Know

h1

7 conseils pour un CV bilingue anglais

avril 2, 2008

Aujourd’hui parler l’anglais, ce n’est pas un plus, c’est un pré-requis, comme savoir écrire et savoir allumer un ordinateur. Dans le monde SAS, l’anglais aussi un besoin pour lire et rédiger des supports en anglais, pour dialoguer avec des collègues de différents pays. Comme parvenir à progresser en anglais et à enrichir votre CV ?

1. Etudiez à l’étranger : une année d’échange à l’étranger est de plus en plus accessible et de plus en plus courant. Les universitaires ont fait de gros progrès en matière d’équivalence, d’administration et de financement.

2. Voyagez constructif : les voyages scolaires sont une première immersion dans un environnement différent. En outre, les échanges entre villes jumelées sont le moyen d’aborder des thèmes qui vous est propre (exemple : jouer lors d’un concert dans le pays d’accueil).

3. Participez à des activités avec des membres associatifs anglophones : les anglais s’installant en France sont de plus en plus nombreux. Des associations organisent des activités avec eux et ceux ayant un intérêt pour l’Angleterre et/ou la langue anglaise. C’est un bon moyen de parler anglais et d’échanger sur une culture. J’ai connu une association EuroMayenne qui propose au niveau de ce département ce type de rencontres.

4. Sirotez un verre en parlant anglais via un tandem : la moitié d’une discussion en anglais, l’autre en français, le tout en sirotant un verre, c’est possible avec les tandems. Fouinez sur le net pour rencontrer des anglophones voulant progresser en français.

5. Façonner votre oreille en écoutant la radio : apprendre une langue ce n’est pas toujours un travail conscient et actif. Ecoutez en font sonore la radio anglais via Internet et votre oreille s’adaptera au fil du temps à la prononciation et mémorisera du vocabulaire. Vous vous surprendrez à utiliser des mots qu’a priori vous n’avez jamais rencontrés : www.bbc.co.uk/radio

6. Ecoutez les films et séries américaines en langue originale : se faire plaisir est essentiel pour apprendre une langue. Alors pourquoi ne pas regarder des films et séries américaines qui vous plaisent en langue originale. En complément, le sous-titrage en langue anglaise est un bon moyen pour aider le cerveau à faire coïncider un son à une écriture.

7. Utilisez intelligemment des traducteurs comme deepl.com