Archive for the ‘Par niveaux’ Category

h1

Protégé : Les expressions régulières, un exemple avec des crochets à remplacer

février 8, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Windows et ODS, stopper la fenêtre pop-up

février 1, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : L’option NOTSORTED de l’instruction BY : A quoi cela sert-il ?

janvier 24, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Créer un libname à partir d’un autre libname

janvier 18, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Valeur formatée utilisée pour définir la macro variable. Attention !

janvier 11, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Protégé : Sauvegarder le résultat d’une comparaison de deux data sets dans un data set avec PROC COMPARE

janvier 7, 2010

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

h1

Afficher toutes les valeurs possibles d’une variable définies dans un format avec PRELOADFMT option (PROC TABULATE)

décembre 2, 2009

Vous pouvez avoir besoin de réaliser un tableau comptant le nombre d’observations par catégories. Deux possibilités s’offrent à vous :
afficher le nombre d’observations parmi les catégories présentent dans vos données ou
afficher le nombre d’observations pour toutes les catégories possibles et imaginables définies dans un format. Les catégories non présentent dans les données ont alors une fréquence de zéro.

Par défaut, seules les catégories présentent dans les données seront retenues par PROC TABULATE.
Voici comment utiliser les options PRELOADFMT ORDER= et PRINTMISS pour prendre en compte tous les valeurs possibles et non seulement celles observées.

1. Préparer les données

Dans un premier temps, un format caractère $SEX est créé. Il prend trois valeurs possibles, M pour les hommes (male), F pour les femmes (female), et pour tout autre caractère, le label sera Missing.

proc format;
value $ sex ‘M’=‘Male’
‘F’=‘Female’
other=‘Missing’;
run;

2. Compter le nombre de garçons et de filles ayant une donnée pour l’âge.

Ici, on note que 10 garçons et 9 filles ont une donnée sur l’âge. Notez que la statistique n se limite aux valeurs non manquantes, sur le même principe que la fonction n. Si un âge est manquant, il ne sera pas inclus avec cette statistique mais avec la statistique nmiss.

proc tabulate data=sashelp.class;
class sex;
var age;
table sex=‘ ‘,age=‘ ‘*n=‘Freq’*f=5.;
format sex $sex.;
run;

A présent ce qui nous intéresse est d’afficher toutes les catégories possibles pour la variable SEX, comme définies dans le format $SEX.

Dans l’instruction CLASS, il faudra ajouter l’option /PRELOADFMT order=data.
Tandis que dans l’instruction TABLE, il faudra noter l’option PRINTMISS.

A la place de ORDER=DATA, vous pouvez mettre ORDER=FORMATTED, ORDER=UNFORMATTED ou encore ORDER=FREQ.

proc tabulate data=sashelp.class;
class sex/preloadfmt order=data;
var age;
table sex=‘ ‘,age=‘ ‘*n=‘Freq’*f=5./printmiss;
format sex $sex.;
run;

3. Calculer l’âge moyen des garçons et des filles

L’âge sera calculer en se servant des valeurs non manquantes.

L’âge moyen sera manquant (représenté par un point) pour les catégories de SEX où aucun âge n’est disponible. Vous pouvez remplacer ce point par un zéro via l’instruction TABLE au moyen de l’option /MISSTEXT=’0′.

Avant sans MISSTEXT=’0′

proc tabulate data=class;
class sex/preloadfmt order=data;
var age;
table sex=‘ ‘,age=‘ ‘*mean=‘Mean Age’*f=5./printmiss;
format sex $sex.;
run;

Après avec MISSTEXT=’0′

proc tabulate data=class;
class sex/preloadfmt order=data;
var age;
table sex=‘ ‘,age=‘ ‘*mean=‘Mean Age’*f=5./printmiss misstext=’0′;
format sex $sex.;
run;

h1

Ces caractères hexadécimaux non visibles au 1er coup d’oeil

novembre 23, 2009

Lors de l’importation de données d’un fichier Excel, il est fréquent d’importer au passage des caractères spéciaux non visible au premier coup d’œil. Par exemple, on peut trouver des blancs représentés en valeur hexadécimale par le code 20. Certains de ses caractères ressemblent à des blancs mais n’en sont pas. Ils ne disparaîtront donc pas avec une fonction COMPRESS sans troisième paramètre. La valeur hexadécimale de ces caractères est par contre une valeur lisible.

Voici comment afficher votre texte en valeur hexadécimale et ce dans la log ?

1. Illustration du problème

Dans cet exemple, une variable WEBISTE de longueur 25 est présente dans la table HEXFMT. Cette variable contient une observation http://www.sasreference.fr entourée d’un blanc avant et d’un blanc après. Cette valeur est créée ici au moyen de la fonction CAT.

Pour voir la différence entre la valeur de WEBSITE avec et sans un simple COMPRESS, une seconde variable EQUAL indique la valeur YES si les deux résultats sont identiques, NO sinon.

data hexfmt;
length website $25 equal $3;
website=cat(’20’x,‘www.sasreference.fr’,’20’x);
if website=compress(website) then equal=‘Yes’;
else equal=‘No’;
run;

proc print data=hexfmt;
run;

2. Voir les caractères hexadécimaux avec le format HEX

Ici, je vous propose de voir la valeur de la variable WEBSITE au moyen de l’instruction PUT. Il est possible de voir la valeur formatée plutôt que la valeur brute en faisant suivre la variable d’un format. Le format ici sera HEXw. où w est un nombre idéalement de la longueur de la variable fois deux. En effet, les caractères hexadécimaux sont toujours de longueur deux. Si votre texte est de longueur 25, il faudra 50 caractères pour l’afficher en valeur hexadécimale.

data hexfmt;
length website $25;
website=cat(’20’x,‘www.sasreference.fr’,’20’x);
put website= hex50.;
run;

proc print data=hexfmt;
run;

Dans le résultat qui suit, on voit donc le premier caractère de l’observation de WEBSITE a pour code 20. Le second caractère est la lettre W représentée par le code 77, et ainsi de suite.

Lecture complémentaire

h1

Créer une variable numérique à partir d’une variable caractère (fonctin INPUT avec point d’interrogation)

octobre 17, 2009

Ce sujet a été réécrit sur programmeur-pro.com. Consultez la section 4 intitulée « La question » de l’article « Convertir une variable caractère en numérique et inversement« .

Vous avez des nombres et du texte sauvegardés dans une variable caractère dans une table sAS et vous voulez sauvegarder les données numériques dans une variable numérique sans avoir dans la log une indication d’erreur (_ERROR_=1) pour les valeurs non compatibles. Comment adapter la fonction INPUT ?

1. Les données pour l’exemple

Pour l’exemple,  nous avons un dataset appelé CHAR avec une variable caractère, X_CHAR et 5 observations.

data char;
length x_char $10;
input x_char $ 1-10;
datalines;
-1.3
– 5
5.3.2
18.9
AB
;
run;

2. Le résultat attendu

Nous voudrons que la première et la quatrième observation soient converties en nombre. En effet,les trois autres valeurs ne sont pas convertibles.

  • La seconde observations est non valide à cause de l’espace séparant le signe moins et le nombre 5.
  • La troisième observation a plus d’un point
  • La dernière observation est un texte.

3. La version traditionnelle

La fonction INPUT permet de passer d’une variable caractère à une variable numérique. Elle est composée de deux paramètres : le nom de la variable caractère à convertir (ou une valeur entre guillemets) et l’informat qui permet d’interpréter les valeurs de la variable.

data char_num;
set char;
x_num=input(x_char,20.6);
run;

Malheureusement, SAS n’est pas totalement satisfait de cette action pour les valeurs ne répondant pas aux critères de l’informat.

input_withoutquestionmark

4. Une log propre grâce au point d’interrogation

Le double point d’interrogation précédent le nom de l’informat empêchera la log d’avoir la note. Bien sûr, cela n’a d’intérêt que si vous avez de bonnes raisons d’ignorer ce message d’erreur. Le cas contraire, vérifiez vos données.

data char_num;
set char;
x_num=input(x_char,??20.6);
run;

Note : si la fonction INPUT est utilisée dans l’option de data set WHERE, un WARNING apparaît.

data char_num ;
set char (where=(input(x_char,20.6)=18.9));
run;

input_warning

Ce warning ne peut être enlevé avec le point d’interrogation. Il crée même une erreur dans la log.

input_error

Lecture complémentaire

h1

Ajouter des liens hypertextes dans vos fichiers PDF

octobre 4, 2009

Dans cet article, je vous propose d’ajouter des liens hypertextes dans vos fichiers .PDF créés avec la syntaxe de l’ODS PDF. Pour illustrer ce sujet, nous créerons une table des matières (table of contents ou TOC) rustique avec ODS PDF TEXT=’ ‘; où il suffira de cliquer sur la section qui vous intéresse pour l’atteindre.

1. Le principe de base

Pour ajouter des liens hypertextes, il faut deux informations :

  • la location du point d’encrage/de destination (anchor)
  • le lien vers ce point d’encrage

ods escapechar=‘^’;

ods listing close;
ods pdf file=‘C:/sasref/hyperlink_toc.pdf’;

ods pdf text=‘Table of Contents’;
ods pdf text= »;
ods pdf text=‘^S={url=’#hommes’}1. Hommes’;
ods pdf text=‘^S={url=’#femmes’}2. Femmes’;

ods pdf anchor=‘hommes’;
ods pdf text=1. Hommes’;
proc print data=sashelp.class(where=(sex=‘M’));
run;

ods pdf anchor=‘femmes’;
ods pdf text=‘2. Femmes’;
proc print data=sashelp.class(where=(sex=‘F’));
run;

ods pdf close;
ods listing;

Le point d’encrage : Le point d’encrage est donné par l’instruction ods pdf anchor=‘…’;. Entre guillemets est donné un nom de votre choix qui servira à l’identifier.

Le lien hypertexte : Le lien vers ce point d’encrage est donné par le mot URL à préciser sous forme de style donné au texte sur lequel cliquer.

ods pdf text=‘^S={url=’#…’}Je clique ici’;

Définition d’un style : Le style est défini avant le texte par S={…}. Pour indiquer à SAS qu’il faille interpréter ce texte comme un style et non un texte brut, un caractère doit précédé le tout. J’ai choisi le symbole du chapeau défini auparavant avec l’instruction ods escapechar=‘^’;

2. Personnaliser le style

Supprimer l’affichage du bookmark : Dans la version enrichie qui suit, j’ai choisi l’option NOTOC pour éviter l’affichage du bookmark sur la gauche de l’écran propre aux fichier PDF.

Les sauts de pages à la demande: J’ai aussi choisi d’enlever par défaut tous les sauts de pages ods pdf startpage=never; puis d’ajouter une fois un saut de page entre la table des matières et les tableaux avec ods pdf startpage=now;

Les en-têtes en moins : Le titre par défaut, la date et le numéro des pages sont enlevés :

title;
options nodate nonumber;

Les liens hypertextes invisibles : Par défaut, le lien hypertexte est présenté par un cadre bleu autour du texte à cliquer. Pour enlever ce cadre, travaillez le style avec ACTIVELINKCOLOR, VISITEDLINKCOLOR et LINKCOLOR.

ods pdf text=« ^S={activelinkcolor=white
visitedlinkcolor=white
linkcolor=white
url=’…’}… »
;

D’autres styles permettent ici d’affiner la présentation :

  • VJUST : ajustement vertical du texte
  • CELLHEIGHT : hauteur de la case contenant le texte
  • CELLWIDTH : largeur de la case contenant le texte
  • FONT_FACE : la police de style
  • FONT_SIZE : la taille du texte
  • INDENT : l’indentation du texte
  • FONT_WEIGHT : mise en gras du texte

J’ai choisi de sauvegarder ces informations dans des macros variables pour pouvoir centraliser l’information en début de programme.

3. Le résultat

Deux pages sont donc créées. La première contient la table des matières. Vous pouvez cliquer sur le texte 1. Hommes ou 2. Femmes pour rejoindre le tableau qui vous intéresse.

hyperlink_toc

hyperlink_main

Annexe : l’intégralité du code

%let titl=vjust=middle
cellheight=30pt
cellwidth=17cm
font_face=arial
activelinkcolor=white
visitedlinkcolor=white
linkcolor=white;
%let titl1=&titl indent=5cm font_size=16pt font_weight=bold;
%let titl2=&titl indent=6cm font_size=12pt;

title;
options nonumber nodate;
ods escapechar=’^’;

ods listing close;
ods pdf file=‘C:/sasref/hyperlink_toc.pdf’ notoc startpage=never;

ods pdf text=« ^S={&titl1.}Table of Contents »;
ods pdf text= »;
ods pdf text=« ^S={&titl2. url=’#hommes’}1. Hommes »;
ods pdf text=« ^S={&titl2. url=’#femmes’}2. Femmes »;

ods pdf startpage=now;

ods pdf anchor=‘hommes’;
ods pdf text=« ^S={&titl2.}1. Hommes »;
proc print data=sashelp.class(where=(sex=‘M’));
run;

ods pdf anchor=‘femmes’;
ods pdf text=« ^S={&titl2.}2. Femmes »;
proc print data=sashelp.class(where=(sex=‘F’));
run;

ods pdf close;
ods listing;

h1

Appeler une macro d’un catalogue permanent

septembre 27, 2009

Dans l’article « Sauvegarder une macro au delà d’une session« , vous avez vu comment créer un catalogue permanent pour macro. Ici, je vous propose d’appeler une macro contenue dans un de ces catalogues.

1. Rappel : ajouter une entrée dans un catalogue pour macro

libname sasref ‘C:/sasref’;
options sasmstore=sasref mstored;

%macro perm_macro /store;
proc print data=sashelp.class;
run;
%mend perm_macro;

2. Appeler une macro compilée

Les options globales qui indique la position d’un catalogue pour macros sont MSTORED et SASMSTORE= où SASMSTORE est suivi du nom de la bibliothèque.

libname sasref ‘C:/sasref’;
options mstored sasmstore=sasref;
%perm_macro;

Lectures complémentaires

h1

Passer par un format pour changer les couleurs d’une cellule dans un tableau (PROC REPORT et ODS)

septembre 17, 2009

Dans de précédents articles, je vous ai parlé de la possibilité de changer le style des cellules d’un tableau. Je vous invite ici à découvrir comment un format peut vous éviter de passer par un COMPUTE/ENDCOMP de PROC REPORT pour changer le style selon les valeurs prises par une variable donnée.

1. Créer les formats pour l’exemple

Pour mettre en gras (bold) ou non, il faut passer par le style FONT_WEIGHT. Dans notre exemple, ce style prendra la valeur BOLD quand la variable AGE aura des valeurs entre 14 et 16 ans et un LIGHT pour un style non gras. Vous avez aussi à disposition la valeur MEDIUM pour un ton légèrement plus prononcé.

Pour changer la couleur du texte, c’est le style FOREGROUND qu’il faut utiliser. Dans notre cas, le texte aura la couleur bleu si la variable AGE est comprise entre 14 et 16 ans inclus.

proc format;
value age_font 1113=‘light’
1416=‘bold’;
value age_color 1416=‘blue’;
run;

2. Utiliser le format dans PROC REPORT

Pour changer le style d’une colonne en particulier, il suffit d’ajouter style(column)=[…] dans l’instruction DEFINE.

Ici au lieu de donner une couleur à toutes les valeurs avec FOREGROUND= suivi du nom de la couleur, on donne le format AGE_COLOR. qui prendra la valeur BLUE pour les AGE des 14-16 ans.

De manière similaire, l’épaisseur du trait est changée avec FONT_WEIGHT et le format AGE_FONT. défini auparavant.

ods listing close;
ods pdf file=‘C:/sasref/zebre.pdf’;
proc report data=sashelp.class nowd;
columns name age;
define name / display ;
define age / display style(column)=[font_weight=age_font. foreground=age_color.];
run;
ods pdf close;
ods listing;

3. Voir le résultat

color_format

Lectures complémentaires

Des questions ? Envoyez votre message sur le forum du blog.

h1

Quelle est la différence entre un RUN et un QUIT ?

septembre 12, 2009

Aujourd’hui, je voulais vous parler de la différence entre les instructions RUN et QUIT.  Toby Dunn a écrit une explication très bien faite sur le forum anglophone SAS-L. Voici une traduction possible.

1. L’instruction RUN

L’instruction RUN dit à SAS d’exécuter les instructions précédentes (c’est-à-dire l’étape data qui vient d’être compilée ou la procédure). C’est un délimiteur d’étape qui dit : « c’est la fin de l’étape ou de la procédure. Maintenant exécute le code. ».

Vous n’avez pas besoin d’utiliser l’instruction RUN, le début d’une autre étape data ou d’une procédure feront le boulot aussi. Cependant utiliser une instruction RUN nettoiera votre log.

2. L’instruction QUIT

L’instruction QUIT est aussi un délimiteur d’étape. Quelques procédures (par exemple PROC DATASETS, PROC CATALOG) permettent de soumettre plusieurs étapes à l’intérieur d’une procédure sans avoir à terminer la procédure. Dans ces cas là, vous ajoutez une instruction RUN pour terminer une étape dans cette procédure et une instruction QUIT pour terminer la procédure.

3. Le cas particulier de PROC SQL

SQL est un peu l’exception qui confirme la règle car cette procédure nécessite une instruction QUIT et toute instruction RUN sera ignorée. Ceci est dû au fait qu’elle exécute chaque instruction automatiquement. Il n’y a donc aucun besoin d’une exécution par groupe avec RUN mais un réel besoin d’un délimiteur de fin d’étape.

h1

Alterner les couleurs de fond dans un tableau : une ligne sur deux (ODS et PROC REPORT)

août 30, 2009

Ces semaines passées, je vous ai proposé une syntaxe pour changer le style des cellules d’un tableau généré sous SAS avec PROC REPORT. Aujourd’hui, je vous propose une variante permettant de changer la couleur de fond une ligne sur deux. L’exemple utilise une sortie PDF. Le programme peut s’appliquer aux sorties RTF et TAGSETS.EXCELXP.

1. Le programme

Dans PROC REPORT, l’instruction CALL DEFINE contenu entre les instructions COMPUTE et ENDCOMP permet de modifier le style des lignes dans un tableau.

La notion de RETAIN : Dans l’exemple qui suit une variable nommée CNT est créée avec un RETAIN implicite. Le changement de couleur de fond est fonction de la valeur prise par cette variable. Vous pouvez également utilisée une variable déjà existante dans le data set lu.

La foncton MOD() : Le modulo est le résidu d’une division. La fonction MOD() avec un modulo 2 permet de distinguer les valeurs pairs des valeurs impaires. Ici à chaque fois que la valeur CNT a une valeur pair, le fond est mis en gris.

ods listing close;
ods pdf file=‘C:/sasref/zebre.pdf’;
proc report data=sashelp.class nowd;
columns name age;
define name / display;
define age / display;
compute name;
cnt+1;
if mod(cnt,2) then call define (_row_,‘style’,‘style=[background=lightgrey]’);
endcomp;
run;
ods pdf close;
ods listing;

2. Le résultat

zebre

Lectures complémentaires

h1

Plusieurs tableaux par feuille de calcul (ODS TAGSETS.EXCELXP)

août 13, 2009

Avec SAS, la syntaxe de l’ODS TAGSETS.EXCELXP permet de créer des fichiers .xls. Voici comment imprimer créer plusieurs feuilles de calculs et d’inclure dans chacune d’elle plusieurs tableaux.

1. Plusieurs feuilles de calcul

Il est possible d’ inclure plusieurs tableaux dans des feuilles de calcul différentes. C’est le cas par défaut. Le nom de chaque feuille est personnalisable avec l’option SHEET_NAME=’xxx’.

Ici deux tables sont imprimées dans deux feuilles de calcul distinctes.

ods listing close;
ods tagsets.excelxp file=‘c:/sasref/multi_sheets.xls’;

ods tagsets.excelxp options(sheet_name=‘<13 ans’);
proc print data=sashelp.class (where=(age < 13));
run;

ods tagsets.excelxp options(sheet_name=‘>=13 ans’);
proc print data=sashelp.class (where=(age >= 13));
run;

ods tagsets.excelxp close;
ods listing;

Le résultat :

xls_multi_sheets

2. Plusieurs tables dans une feuille de calcul grâce à SHEET_INTERVAL=’none’

Il est également possible d’afficher toutes les tables sur une feuille de calcul avec l’option SHEET_INTERVAL=’none’.

Ici,  deux tableaux sont affichées dans la même feuille de calcul.

ods listing close;
ods tagsets.excelxp file=‘c:/sasref/multi_tables.xls’ options(sheet_interval=‘none’ sheet_name=‘Multi Ages’);

proc print data=sashelp.class (where=(age < 13));
run;

proc print data=sashelp.class (where=(age >= 13));
run;

ods tagsets.excelxp close;
ods listing;

Le résultat :

xls_multi_tables

3. Plusieurs tableaux par feuille

Voici maintenant comment agencer le code pour mettre plusieurs tableaux sur une feuille de calcul et plusieurs autres sur une autre feuille.

Ici deux tables sont affichées dans  la première feuille et deux autres dans la seconde feuille de calcul. A chaque fois qu’une nouvelle feuille de calcul est à créer l’option SHEET_INTERVAL=’none’. Entre temps, tous les tableaux sont affichés sur la même feuille.

ods listing close;
ods tagsets.excelxp file=‘c:/sasref/multi_tables_sheets.xls’;

ods tagsets.excelxp options(sheet_name=‘<13 ans’ sheet_interval=‘none’);
proc print data=sashelp.class (where=(sex=‘M’ and age < 13));
run;
proc print data=sashelp.class (where=(sex=‘F’ and age < 13));
run;

ods tagsets.excelxp options(sheet_name=‘>=13 ans’ sheet_interval=‘none’);
proc print data=sashelp.class (where=(sex=‘M’ and age >= 13));
run;
proc print data=sashelp.class (where=(sex=‘F’ and age >= 13));
run;

ods tagsets.excelxp close;
ods listing;

Le résultat :

xls_multi_tables_sheets

Lectures complémentaires

h1

Le va-et-vient avec un fichier de transport

août 11, 2009

L’envoi de fichiers AS par email peut se faire au moyen de fichiers « compressés » appelés fichiers de transport (transport files). Ces fichiers ont une extension .xpt. Dans cet article, vous verrez deux choses :

  • Comment créer un fichier .xpt
  • Comment extraire les données d’un fichier .xpt

1. Créer un fichier .xpt avec la procédure CPORT

Dans l’exemple ci-dessous, la table CLASS de la bibliothèque SASHELP est ajoutée dans le fichier de transport SASHELP_CLASS.XPT.

filename tranfile ‘C:/sasref/transport_files/sashelp_class.xpt’;
proc cport lib=sashelp file=tranfile memtype=data;
select class;
run;

Quels fichiers envoyer ?

  • LIB= : Pour ce faire, il faut préciser le nom de la bibliothèque contenant les fichiers à traiter avec LIB= : Si aucune bibliothèque n’est précisée, c’est la bibliothèque WORK qui est consultée.
  • SELECT : les fichiers SAS à ajouter sont listés dans l’instruction SELECT. Si aucune instruction SELECT n’est fournie, tous les fichiers sont copiés.
  • MEMTYPE= : L’option MEMTYPE restreint la sélection des fichiers aux tables SAS. Ainsi deux fichiers CLASS sont présents dans la bibliothèque SASHELP (une vue et une table) alors seule la table sera utilisée.

Où sauvegarder les données ? Le nom et la destination du fichier de transport sont définis dans une instruction FILENAME. Cette référence au fichier, nommée TRANFILE, est ensuite appelé par FILE=.

xpt

2. Extraire les données d’un fichier .xpt avec la procédure CIMPORT

Dans l’exemple qui suit, les données du fichier transport SASHELP_CLASS.XPT sont extraites et sauvegardées dans la bibliothèque EXTRACT.

libname extract ‘C:/sasref/extracted_files’;
filename sasref ‘C:/sasref/transport_files/sashelp_class.xpt’;
proc cimport lib=extract infile=sasref;
run;

Pour extraire les fichiers d’un fichier de transport, il y a l’option la procédure PROT CIMPORT.

Quelle destination ? L’option LIB= précise la bibliothèque de destination des fichiers contenus dans le fichier de transport.

Quelle source ? L’option INFILE= indique le nom et le chemin d’accès au fichier de transport.

xpt_extracted

Lectures complémentaires

Articles du blog

h1

Indenter ses titres et pieds-de-page dans un fichier PDF

août 2, 2009

Comment couper ses titres et ajouter des indentations dans un fichier PDF avec SAS ? La solution deux petits mots-clés -2n et m précédés d’un symbole défini par vous-même auparavant.

Notez que cette syntaxe fonctionne aussi pour les pieds-de-page.

Si le passage à la ligne fonction avec ODS RTF, l’indentation par contre n’est pas prise en compte.

1. Par défaut un titre est sur une seule ligne

Dans l’exemple qui suit, un titre est donné dans une instruction TITLE.

Ce titre est aligné à gauche (J=L entendez par là justify=left).

Pour faciliter la lecture du programme, le titre est écrit sur plusieurs lignes. Mais au final, tout le texte apparaît sans passage à la ligne.

ods listing close;
title j=l
‘SASHELP.CLASS:’
‘Première Variable: Nom’
‘Seconde Variable: Sex’
‘Troisième Variable: Age’;
ods pdf file=‘C:/sasref/indent_title.pdf’;
proc print data=sashelp.class noobs;
run;
ods pdf close;
ods listing;

title_01_default

2. Passer à la ligne avec ODS ESCAPECHAR et ^-2n

A présent, un passage à la ligne est créé avec le mot -2n.

Pour que SAS n’utilise par ce mot comme un texte devant apparaître dans le titre, ce mot est précédent d’un symbole de son choix (ici un chapeau) défini précédemment avec l’instruction ODS ESCAPECHAR.

ods escapechar=‘^’;
ods listing close;
title j=l
‘SASHELP.CLASS:’
‘^-2nPremière Variable: Nom’
^-2nSeconde Variable: Sex’
^-2nTroisième Variable: Age’;
ods pdf file=‘C:/sasref/indent_title.pdf’;
proc print data=sashelp.class noobs;
run;
ods pdf close;
ods listing;

title_02_linebreak

3. Passer à la ligne et indenter le titre avec ODS ESCAPECHAR, ^-2n et ^m

A présent, l’encre ^m est ajoutée en4ème position dans la première ligne. Cela veut dire que tout le texte qui suit est indenté et débutera en position 4 sous la lettre H de SASHELP.CLASS.

ods escapechar=‘^’;
ods listing close;
title j=l
‘SAS^mHELP.CLASS:’
‘^-2nPremière Variable: Nom’
^-2nSeconde Variable: Sex’
^-2nTroisième Variable: Age’;
ods pdf file=‘C:/sasref/indent_title.pdf’;
proc print data=sashelp.class noobs;
run;
ods pdf close;
ods listing;

title_03_indent

Lectures complémentaires

h1

Changer la couleur d’une ligne ou d’une colonne via PROC REPORT et ODS

juillet 30, 2009

Après vous avoir présenter comment changer la couleur d’une cellule dans un fichier .xls, je vous propose de voir comment changer la couleur de toute une colonne ou de toute une ligne avec PROC REPORT et ODS TAGSETS.EXCELXP. Cela est intéressant pour distinguer votre ligne/colonne TOTAL du reste de vos données. Notez que la syntaxe s’applique également avec ODS RTF et ODS PDF par exemple.

1. Changer le style de couleur pour une colonne

Pour changer la couleur d’une colonne, on utilisera STYLE(COLUMN)=[] dans l’instruction DEFINE de son choix.

Pour changer la couleur d’une ligne, il faudra passer par COMPUTE/ENDCOMP et CALL DEFINE. Pour changer la couleur d’une celulle, nous avions dans le précédent article utiliser _COL_ comme premier argument. Pour appliquer la couleur à toute la ligne, il suffira de remplacer ce premier argument par _ROW_.

ods listing close;
ods tagsets.excelxp file=‘C:/sasref/col_row_color.xls’;

proc report data=sashelp.class nowd;
column name age;
define name / ‘Nom’ display style(column)=[background=lightblue];
define age / ‘Age’ display;
compute age;
if age=15 then call define (_ROW_,‘style’,‘style=[background=lightblue foreground=red ]’);
endcomp;
run;

ods tagsets.excelxp close;
ods listing;

Dans l’exemple ci-dessus la colonne Nom est mise en bleu clair. Les lignes où l’âge est égal à 15 ans sont mises en bleu clair également et le texte est mis en rouge.

2. Voir le résultat

xls_color_row_column

Lectures complémentaires

h1

Un moyen simple de changer les couleurs en fonction des valeurs prises par des variables dans un fichier .xls

juillet 26, 2009

Suite à la question de Pierre, je vous invite à découvrir comment changer la couleur de données selon leur valeurs dans un fichier .xls généré au moyen d’ODS TAGSETS.EXCELXP et PROC REPORT.

1. Le code de base à améliorer

ODS TAGSETS.EXCELXP FILE=’…xls ‘ / ODS TAGSET.EXCELXP CLOSE : Pour l’exemple, un fichier CLASS_COLOR.XLS est créé.

PROC REPORT : Il contient les données de la variable AGE disponibles dans la table SASHELP.CLASS.

ODS LISTING CLOSE/ODS LISTING : Aucune sortie n’est envoyée vers la destination traditionnelle LISTING le temps de la création du fichier .xls.

ods listing close;
ods tagsets.excelxp file=‘C:/sasref/class_color.xls’;
proc report data=sashelp.class nowd;
column age;
define age / ‘Age’ display;
run;
ods tagsets.excelxp close;
ods listing;

2. L’ajout de COMPUTE dans PROC REPORT

A présent les intructions COMPUTE et ENDCOMP englobe une condition. Si la variable AGE est égale à 15 alors tous la valeur 15 est mise en rouge (foreground=) et la couleur de fond de la cellule est bleu clair (background=).

Pour cela, on utilise CALL DEFINE si et seulement si AGE=15. CALL DEFINE est composé de trois paramètres :

  • _COL_
  • ‘style’
  • ‘style=[à compléter]’

ods listing close;
ods tagsets.excelxp file=‘C:/sasref/class_color.xls’;
proc report data=sashelp.class nowd;
column age;
define age / ‘Age’ display;
compute age;
if age=15 then call define (_COL_,‘style’,‘style=[background=lightblue foreground=red]’);
endcomp;
run;
ods tagsets.excelxp close;
ods listing;

3. Voir le résultat

xls_compute

4. Quelques styles supplémentaires

Pour compléter la liste des styles, vous avez par exemple:

  • Changer la taille des caractères : font_size=14pt (mettre en taille 14 points)
  • Changer l’inclinaison des caractères : font_style=italic (mettre en italique)
  • Changer l’épaisseur des traits formant les caractères : font_weight=bold  (mettre en gras)
  • Changer la police de caractères : font_face= »Courier New, Arial » (utiliser Courier New si disponible, sinon utiliser Arial).

Lectures complémentaires :

h1

Gérer les longs titres (et pieds-de-p4age) insérés dans une feuille de calcul (ODS TAGSETS.EXCELXP)

juillet 17, 2009

Aujourd’hui je vous propose quelques options pour travailler l’affichage de longs titres et pieds-de-pages qui sont insérés dans une feuille de calcul. Cela complètera les articles Ajouter les titres et pieds-de-page dans une feuille de calcul (EMBEDDED_TITLES=, EMBEDDED_FOOTNOTES= et l’option ajoutée lors de la mise à jour de l’article SKIP_SPACE=) et Personnaliser l’apparence des titres et des pieds-de-page dans un fichier .xls (ODS TAGSETS.EXCELXP et PROC TEMPLATE).

Je vais continuer à utiliser le style XLS_TITL pour les couleurs, polices, etc. proposé dans le précédent article pour mes captures d’écran.

1. Par défaut, un titre partiellement visible

Lorsqu’un titre est plus long que la largeur fournie par les colonnes du tableau affiché, seule une partie du titre est visible.

03_xls_title

2. Une solution valable seulement sur les anciennes versions de TAGSETS.EXCELXP

Une solution est d’utiliser la place disponible par les autres cellules. L’instruction global OPTIONS NOCENTER suffira. Mais cette fonctionnalité ne fonctionne pas avec les dernières mises à jour de TAGSETS.EXCELXP.

3. Agrandir la hauteur de la ligne

Pour agrandir la hauteur de la ligne, il vous faudra utiliser l’option ROWS_HEIGHTS= composée de 7 nombres. Les quatrième et cinquième nombres font respectivement référence à la hauteur des lignes pour les titres et la hauteur des lignes pour les pieds-de-page.

Par défaut, on a: ROWS_HEIGHTS=’0,0,0,0,0,0,0′.

En appliquant cette option à notre exemple, cela donne : ROW_HEIGHTS=’0,0,0,45,40,0,0′.

04_xls_title

4. Le code pour l’exemple

ods listing close;
ods tagsets.excelxp file=‘C:/sasref/class.xls’ /*style=xls_titl*/
options(embedded_titles=‘yes’
embedded_footnotes=‘yes’
row_heights=’0,0,0,45,40,0,0′);

title ‘Titre sur 2 lignes’;
footnote ‘Pied-de-page sur 2 lignes’;
ods tagsets.excelxp;

proc report data=sashelp.class nowd;
columns name age;
define name/display ‘Nom’;
define age /display ‘Age’;
run;

ods tagsets.excelxp close;
ods listing;

Lectures complémentaires