h1

5 options courantes de PROC REPORT

avril 4, 2008

Après avoir vu les notions de bases de PROC report, je vous propose 5 points de syntaxe que j’utilise régulièrement pour un résultat un peu plus personnalisé.

  • Les points 1 et 2 sont des options de l’instruction PROC REPORT.
  • Le point 3 concerne l’instruction COLUMN.
  • Les points 4 à 5 servent dans les instructions DEFINE.

En fin d’article, vous avez un exemple de syntaxe pour mieux cerner le tout.

1. Changer le symbole coupant les mots pour l’utiliser comme du texte : par défaut, la barre inclinée (/) est le symbole pour les sauts à la ligne dans le titre des colonnes et les valeurs textes. Du coup, si on veut considérer celui-ci comme du texte à part entière, il faut définir un autre caractère pour couper le texte. Par exemple, on peut utiliser le symbole dièse # dans l’option SPLIT=’…’ de l’instruction PROC REPORT

2. Affichez les valeurs manquantes : lorsque des valeurs sont groupées, SAS ignore par défaut les valeurs manquantes (missing et special missing). Pour changer cela, il faut précisez l’option MISSING dans l’instruction PROC REPORT, avec GROUP, ORDER ou ACROSS. Un exemple de la documentation en ligne illustre ce sujet. How PROC REPORT Handle Missing Values. Les valeurs manquantes d’ANALYSIS et DISPLAY restent affichées.

3. Un titre pour plusieurs colonnes : il est possible d’ajouter un titre commun à plusieurs colonnes. Pour cela, il faut agir sur l’instruction COLUMN. Les variables concernées sont listées entre parenthèses. Le nom commun est donné entre guillemets en premier dans les parenthèses.

4. Définir la largeur des colonnes : pour définir la largeur de la colonne, il existe l’option WIDTH=. Cette largeur peut ne pas être suffisante pour afficher tout le texte. Mais, heureusement, il y a l’option FLOW. Celle-ci fait apparaître le texte sur plusieurs lignes, s’il n’y a pas assez de place sur une seule. Cela évite à celui-ci d’être coupé.

Même si, a priori, le texte est contenu dans la largeur défini, il est donc conseillé d’utiliser l’option FLOW pour éviter des coupures involontaires ou repérer plus facilement des textes plus longs que prévus.

5. Et les formats ? : Les formats s’utilisent indifféremment en option dans les instructions DEFINE avec un signe égal ou dans une instruction FORMAT.

Exemple :

proc report data=mesresultats nowd
split=‘#’
missing;
column pays patient_id
(‘Statistiques’ cnt pct);
define pays / display ‘Pays’
format=$cntry.;
define patient_id / display ‘ID’;
define cnt / display ‘N’;
define pct / display ‘%’;
*format pays $cntry.;
run;

NOTE 1 : Les options HEADLINE, HEADSKIP et les tirets bas pour entourer un titre commun à plusieurs colonnes n’ont pas été mentionnés ici car ils perdent leur intérêt avec un ODS RTF.

NOTE 2 : La modification de l’apparence peut-être amélioré en changer le « style » au niveau local c’est-à-dire dans la procédure REPORT ou au niveau global, en créant ou actualisant le Template de la procédure REPORT. Cela pourrait faire l’objet de plusieurs articles tant le sujet est vaste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :