h1

J’additionne des valeurs manquantes

février 16, 2008

Calculatrice

Une simple somme de deux nombres et vous obtenez un résultat différent de vos attentes. C’est possible avec SAS lorsque des valeurs manquantes (missing et special missing) sont incluses. Je vous propose de découvrir la différence entre les opérateurs mathématiques et les fonctions de calcul au travers de la fonction SUM.

Voici la règle :
les fonctions de calcul SAS ignorent les valeurs manquantes. Ainsi avec la fonction SUM, la somme de 2 et d’une valeur manquante est 2, alors qu’il est valeur manquante avec l’opérateur + d’addition : 2 +. = .

A présent, voyons les trois notations de la fonction SUM.

1. Lister les valeurs comme autant de paramètres de la fonction SUM : les paramètres d’une fonction SAS se séparent par une virgule. Pour faire la somme de plusieurs valeurs, vous pourrez les lister les unes à la suite des autres dans les parenthèses de la fonction SUM en les séparant par une virgule :

newvar = sum(2,3,.);

Mais soyons honnête, vous aurez plus souvent l’occasion de faire référence aux valeurs par de l’intermédiaire de variables qu’en listant des données brutes :

newvar = sum(x,y,z);

2. Le mot-clé OF pour lister les valeurs à additionner sans virgule : pour lister sans virgule les données à additionner dans la fonction SUM, il faut absolument ajoutez le mot-clé OF :

newvar = sum (of 2 3 .) ;

newvar = sum(of test2 test3 test4);

3. Le mot-clé OF c’est aussi un moyen de lister de nombreuses variables au nom proche : dans l’exemple précédent, les variables portent des noms ayant une base commune et un nombre entier toujours incrémenté de 1. En définissant un intervalle listant les première et dernière variables séparées par un trait d’union, vous vous épargnerez un travail qui devient vite fastidieux avec un nombre de variables qui augmente.

newvar = sum(of test2-test4);

Cette notation n’est pas propre à la fonction SUM. Elle s’applique dans de nombreux contextes : une option KEEP, DROP, un ARRAY, etc.

Important :
notez ici l’importance de ne pas oublier le mot-clé OF. Dans l’exemple précédent, SAS soustrairait la variable test4 à la variable test2 si le mot-clé OF n’apparaissait pas. La fonction SUM n’aurait alors qu’une valeur.

Autres lectures : les fonctions MIN et MAX et leur corollaires >< et <> fonctionnent sur le même principe que la fonction SUM et l’opérateur + lorsqu’ils traitent des valeurs manquantes.

One comment

  1. avez vous entendu parler de la notion de « drapeau » sur SAS?



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :